Messages mai - juin 2024

Juin 2024

Message 5619 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 20 juin 2024

Chers enfants, mon Jésus attend votre témoignage courageux. Annoncez à tous les vérités de l’Évangile, car c’est seulement que l’humanité trouvera le chemin du salut. Ne vous laissez pas décourager devant vos difficultés et vos épreuves. Babel grandira, mais le temps de la grande chute viendra. La vérité de Dieu prévaudra dans le cœur des justes. Je vous demande de continuer sur le chemin que je vous ai montré. N'oubliez pas : votre victoire est dans l'Eucharistie. Quoi qu’il arrive, restez fidèles à Jésus et ne vous éloignez pas de Sa véritable Église. Avancez sans crainte ! Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message 5618 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 18 juin 2024

Chers enfants, faites confiance à Jésus. En Lui se trouvent votre véritable libération et votre salut. L’humanité est devenue pauvre spirituellement parce que les hommes se sont fermés à toute action de l’Esprit Saint. Soyez dociles et écoutez le Seigneur. Ne vivez pas loin de Sa grâce. L'humanité se dirige vers l'abîme d'autodestruction que les hommes ont préparé de leurs propres mains. Faites demi-tour ! Mon Jésus vous aime et vous attend à bras ouverts. Le jour viendra où beaucoup regretteront leur vie vécue sans la grâce de Dieu, mais il sera tard. C'est le moment opportun pour votre retour. Ce que vous avez à faire, ne le remettez pas à demain. Je suis votre Mère des Douleurs et je souffre à cause de ce qui vous arrive. Repentez-vous et réconciliez-vous avec Dieu. C'est dans cette vie, et non dans une autre, que vous devez témoigner de votre foi. Des temps douloureux viendront et seuls ceux qui prient pourront supporter le poids de la croix. Écoutez-moi. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message 5617 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 15 juin 2024

Chers enfants, les ennemis trouveront des portes ouvertes et entreront pour agir contre les plans de l'Église de Mon Jésus. Soyez attentifs. Quoi qu’il arrive, n’oubliez pas : la seule et véritable Église de mon Jésus est l’Église catholique. C’est une vérité éternelle et non négociable. Je vous demande de garder allumée la flamme de votre foi. Des temps difficiles viendront pour ceux qui aiment et défendent la vérité. Courage! Ceux qui sont avec le Seigneur ne connaîtront jamais le poids de la défaite. Détournez-vous du monde et vivez tournés vers le Paradis pour lequel seul vous avez été créés. Agenouillez-vous dans la prière, car c'est seulement ainsi que vous pourrez contribuer au Triomphe Définitif de mon Cœur Immaculé. Allez de l’avant ! Je connais vos besoins et je prierai mon Jésus pour vous. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de la Vierge Marie à Eduardo Ferreira à Sao José dos Pinhais (Brésil), le 13 juin 2024

Paix, mes enfants. Aujourd'hui je vous invite encore une fois à prier pour mes enfants de prédilection les prêtres. Je suis ici et j'insiste pour que vous priiez beaucoup pour l'Église de mon Divin Fils Jésus. J'ai déjà révélé dans de nombreux messages du passé qu'il y aurait de nombreuses persécutions à l'intérieur et à l'extérieur de l'Église. Sachez, mes enfants, que cette persécution a déjà commencé. Vous devez redoubler vos prières. Tout comme [moi], la Rose Mystique, vous devez prier, vous devez faire pénitence et aussi de petits sacrifices pour mes fils les prêtres. N'ayez pas peur, je suis votre Mère et je suis près de vous. Consacrez toujours vos familles à mes soins. En ce jour, je vous invite également à prier pour mes enfants en Asie. Priez, priez, mes enfants. Tout ce que vous donnez avec amour vous rendra le double. Avec amour, je vous bénis.

Message 5616 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis, le 13 juin 2024

Chers enfants, cherchez en Jésus la force pour votre cheminement. Détournez-vous du monde et embrassez les trésors du Ciel. Vous êtes importants pour la réalisation de mes plans. Écoutez-moi. Vous vous dirigez vers un avenir de discorde et de division. Les justes boiront la coupe amère du mépris et beaucoup seront jetés dehors. Les traîtres à la foi agiront contre ce qui vient de Dieu et beaucoup vont reculer par peur. Donnez-moi vos mains et je vous conduirai à mon Fils Jésus. N'ayez pas peur. Je serai avec vous. Courage! Rien ni personne ne peut contrer les plans de Dieu. Après toute douleur, le Seigneur séchera vos larmes et vous serez généreusement récompensés. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de la Vierge Marie à Eduardo Ferreira à Sao José dos Pinhais (Brésil), le 12 juin 2024

Paix, mes enfants ! Je viens du Ciel pour être près de vous. Je suis là et je veux vous montrer le seul vrai chemin à suivre : Jésus ! Je vois que beaucoup sont en train de s’éloigner du vrai chemin. Prudence ! Mes enfants, si vous vivez réellement mes messages, vous ne serez pas dans la confusion face à tant d'injustices et de persécutions. C’est un temps de prière, c'est un temps de grâce. Mes enfants, cherchez la conversion. Priez toujours. Priez pour la paix intérieure. Je suis la Rose Mystique, Reine de la Paix. Je vous bénis avec amour.

Message 5615 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis, le 11 juin 2024

Chers enfants, ouvrez vos cœurs à mon Fils Jésus. Il vous a appris à aimer et à pardonner. Si les hommes accueillaient les enseignements de Mon Jésus, l’humanité serait spirituellement guérie. Détournez-vous du monde et vivez face au Paradis, pour lequel uniquement vous avez été créés. Mon Jésus est très proche de vous. Écoutez-le. Soyez doux et humbles de cœur, car c’est seulement ainsi que vous pourrez atteindre la sainteté. Ne vous détournez pas de la vérité. Vous vous dirigez vers un avenir où la vérité sera méprisée et où les hommes embrasseront ce qui est faux. Les fausses idéologies occuperont une place privilégiée et la mort sera présente dans la Maison de Dieu. Je suis votre Mère des Douleurs et je souffre à cause de ce qui vous arrive. Priez. Acceptez Jésus et Son Évangile et tout se terminera bien pour vous. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de St Charbel à Manuela Strack (à Sievernich en Allemagne), le 10 juin 2024

Extrait : 

[...] Les cèdres du Liban touchent le Ciel par ma prière et le Seigneur veut que le Ciel se penche sur l'Allemagne. C'est ainsi qu'Il est déjà venu Lui-même vers vous, en tant que Roi de Miséricorde. Je suis venu porter vos cœurs devant le trône de Dieu, afin qu'ils deviennent des vases parfumés pour le Seigneur. [...] Dans la tribulation, le Ciel veut être avec vous pour vous fortifier afin que vous puissiez suivre les voies du Seigneur. Pour que ma prière aussi pénètre dans vos cœurs. Je ne veux pas être seulement un saint de l'Orient lointain pour vous. Je veux être votre ami en Jésus. Je veux être votre soutien, votre guide vers le Ciel. Je bénirai tous les pays qui m'appellent, tout le peuple, et maintenant je vous bénis, vous les réceptacles de Dieu. [...] Heureux celui qui est proche de Dieu, heureux soit-il et béni, comme le dit l’Écriture Sainte.

Message complet (en allemand)

Message 5614 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis, le 8 juin 2024

Chers enfants, Mon Fils Jésus vous aime et vous attend. Ne vous éloignez pas du chemin qu’Il ​​vous a montré dans Son Évangile. Défendez Jésus et Ses enseignements. Avec vos exemples et vos paroles, montrez à tous que vous appartenez au Seigneur. Ne laissez pas le diable vous tromper à travers les choses fascinantes de ce monde. N'oubliez pas : tout dans cette vie passe, mais la grâce de Dieu en vous sera éternelle. Vous vous dirigez vers un avenir de guerre spirituelle, comme il n’y en a jamais eu auparavant. L'arme que je vous offre pour le grand combat est la vérité. La victoire des justes viendra grâce à la vérité. Quoi qu’il arrive, ne vous éloignez pas de la vérité. Vous aurez encore de longues années d’épreuves difficiles, mais ne vous découragez pas. Je serai avec vous, même si vous ne me voyez pas. Priez. Cherchez la force dans l’Évangile et l’Eucharistie. Donnez le meilleur de vous-mêmes et vous serez généreusement récompensés. Rappelez-vous toujours : le Ciel doit être votre objectif. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message 5613 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 6 juin 2024

Chers enfants, nettoyez votre âme de toute souillure spirituelle produite par le péché. Par le moyen du sacrement de confession, vous pouvez trouver la Miséricorde de mon Jésus. Il vous aime et vous attend à bras ouverts. Vous vous dirigez vers un avenir de grande confusion. Des hommes pervers agiront et mes pauvres enfants porteront une lourde croix. C'est l'heure de votre retour. Faites demi-tour! Je suis votre Mère des Douleurs et je souffre à cause de ce qui vous arrive. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message 5612 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 4 juin 2024

Chers enfants, ne vous éloignez pas de la prière. Une prière sincère et parfaite vous fortifiera et vous mènera à la sainteté. Dieu contrôle tout. Mettez votre espérance en Lui et vous serez victorieux. Lorsque vous vous sentez faibles, cherchez la force dans les Paroles de mon Jésus et dans l'Eucharistie. Prenez courage! Vous vous dirigez vers un avenir de grandes épreuves et seuls ceux qui aiment la vérité resteront fermes dans la foi. La pleine vérité sera présente en peu d’endroits et beaucoup vivront dans le doute. De nombreuses personnes consacrées abandonneront la vérité et adopteront de fausses idéologies. Je souffre à cause de ce qui vient pour les justes. Ne reculez pas ! J'ai besoin de votre ‘Oui’ sincère et courageux. Avancez sans crainte ! Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 3 juin 2024

"L’âme est un sarment de Dieu" (Lectures : 2 Pierre 1, 2-7, Ps 90, Mc 12, 1-12)

Ma petite Marie, le Père créateur a donné à chaque personne une âme à laquelle Son souffle divin infuse donne l'immortalité. L'âme est déjà présente dès la conception, dans l'allumage de la vie de la créature. C'est la flamme qui la fait naître et qui chemine et grandit avec la personne à partir du moment où elle surgit, puis devient enfant, pour grandir dans son évolution vers la sainteté.

C'est un parcours, le voyage de l'existence, dans lequel l'âme doit se couvrir et se revêtir de lumière, de biens précieux dans la pratique des vertus que vous rappelle la première lecture. Ce sont elles qui lui donnent la valeur, qui lui donnent les mérites : l'enrichissement de ces trésors spirituels qui, semblables à des bijoux, viennent l'orner pour lui donner un maximum de beauté. Comment les acquérir, sinon par la foi ? La foi les met en mouvement afin que vous puissiez œuvrer à donner le salut à votre âme, ce qui vous donne le sens des vertus à exercer et à travers lesquelles, par lesquelles votre foi grandit et se fortifie par la suite.

Des vertus qui sont la patience, l’humilité, la vérité, l’amour fraternel, le don de soi, l’espérance, qui, unies, fusionnent pour donner dans leur ensemble la charité - la perle qui se dresse au-dessus de toutes les vertus et qui témoigne de votre recherche, de votre effort, de votre engagement dans leur acquisition. Comment pourrez-vous les obtenir et les faire vôtres, sinon, comme le dit la Parole Sainte, en renonçant au monde et à sa concupiscence ?

Dieu vous donne la terre et ses biens pour en vivre, non pas pour y mettre votre cœur, mais pour savoir nier renoncer à la chair et son idolâtrie. Cela ne sera possible que dans le renoncement à vous-mêmes, en élevant l'esprit et en surmontant la matière avec une âme qui alors seulement pourra s'ennoblir dans la sainteté, étant donné qu'elle est remplie de l'amour de Dieu.

Chaque âme est un sarment de la vigne dont parle la parabole de l’Evangile de ce soir. Tous les sarments ensemble constituent la vigne, la vigne du Seigneur, et Dieu, pour que la vigne de l'humanité soit aidée et soutenue à bien croître, restant sienne et greffée à Lui-même, a envoyé Ses ouvriers au cours des siècles - les divers prophètes qui ont réussi, depuis les temps les plus anciens, à la défendre et à la cultiver. Mais quelle a été la réaction à leur égard ? Ils n'ont pas été accueillis, mais chassés, battus et tués. Et Il a même envoyé Son Fils pour vous et pour le soin de la vigne. Mais qu’ont fait les hommes ? Ils l'ont crucifié.

Alors que fera le Père Très Saint lorsqu'Il cherchera la récolte de Sa vigne et la trouvera plutôt flétrie, stérile, sans son produit parce qu'elle n’a pas été cultivée, mais abandonnée à elle-même. Comme le dit l'Évangile, Il viendra mettre à mort les mauvais cultivateurs qui l'ont usurpée et Il donnera la vigne à d'autres. S'Il ne trouve que des sarments vides et desséchés, qui ne possèdent pas le fruit qu'Il désire, luxuriant et juteux dans son poids débordant, Il les brûlera et labourera à nouveau les terres pour les nettoyer et les donner à d'autres pour qu'ils les cultivent. Si toutefois la vigne porte des raisins abondants en grappes copieuses, Il les prendra pour donner leur richesse à Sa table divine.

Alors vous, Mes enfants, soyez sages. Accueillez les saints qui viennent à vous au Nom du Seigneur et vous présentent Son œuvre. Accueillez le Fils de Dieu, votre Sauveur, qui apporte Sa moisson de salut. Votre âme est le sarment de cette vigne dont vous, avec l'aide de Dieu, devez prendre soin en l'irriguant de la rosée de la grâce, en la nourrissant de l'engrais des sacrements, en la gardant propre par une vie loin du péché. Il vous faut chasser les parasites du vice, combattre les animaux nocifs que sont les démons qui viennent la ronger.

En travaillant avec votre Seigneur Il vous donnera toutes les forces ; en les tempérant par la prière, Il vous donnera l'élan et la persévérance, Il vous enrichira de Ses attributs les plus délicats et les plus sublimes - Ses vertus, qui donneront du souffle à votre âme, qui feront de vous le sarment fécond de Sa sainte vigne.

Je vous bénis.

Message de St Pio de Pietrelcina à Manuela Strack à Sievernich (Allemagne), le 3 juin 2024

Extraits :

Je prie [...] pour vos prêtres. Souvent, leurs cœurs ressemblent à des étoiles éteintes. Leurs cœurs ne brûlent plus du désir du Seigneur et il semble qu'ils aient perdu la foi et qu'ils se soient égarés. C’est comme cela qu’ils cherchent l'amour qui leur manque. Ils le cherchent dans l'amour des créatures et tombent dans le péché. Priez pour vos prêtres ! Le Seigneur les aime et ne veut pas leur perte ! La Mère de Dieu prie pour eux chaque jour auprès du trône du Seigneur et je prie pour vous, chers prêtres. Je connais les dangers et les pièges que Satan vous tend. L'amour du Seigneur dépasse tout et vous ne le trouverez dans aucune créature. [...]

Et vous, bien-aimés enfants de Dieu, tombez à genoux et demandez la miséricorde, demandez la mitigation de tous les événements qui doivent venir pour la purification. N'oubliez pas que le Seigneur aime et que vous pouvez trouver refuge dans Son Précieux Sang. Le Seigneur prend soin de Ses brebis. Il les garde, les aime et ne les abandonne pas. Les brebis reconnaissent la voix du Seigneur. Vous aussi, cherchez le sacrement de la réconciliation avec votre Seigneur et le Père éternel. Combien de bénédictions cela vous apporte. Chaque fois qu'une âme sortait du confessionnal et je pouvais lui accorder la rémission, elle resplendissait."

Message complet (en allemand)

Message de Jésus à Luz de Maria de Bonilla (Costa Rica), le 3 juin 2024

Message complet

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 1er juin 2024 (la Fête-Dieu, messe anticipée)

"La Communion entre Dieu et l'homme" (Lectures : Exode 24, 3-8, Ps 115, Héb 9, 11-15, Mc 14, 12-16;22-26)

Ma petite Marie, depuis les temps les plus anciens, l'homme, pour s'attirer les bonnes grâces de Dieu et Sa bénédiction, a offert le sang en sacrifiant les animaux, en l'aspergeant également sur les offrandes et les biens qui Lui étaient donnés. Il a offert les meilleurs animaux en cadeau, également en réparation de ses propres péchés et pour réaffirmer le renouvellement de son alliance avec le Créateur.

Le sang a toujours été un signe sacré dans les Saintes Écritures car c'est votre essence, c’est la vie qui coule en vous. L'épisode de l'aspersion du sang de l'agneau sur les montants des portes des Juifs le rappelle, faisant en sorte que devant [ce sang] ils étaient exemptés d'être frappés par l'ange de la mort. Sang de l'agneau qui a préfiguré le Sang innocent du Christ qui sera versé, Sang Divin qui sera sacrifié par Moi, votre Seigneur, pour vous donner la rédemption, la libération du péché et une nouvelle naissance.

Je me donne à vous en offrande, Je deviens votre rançon par Mon sacrifice et Ma mort pour votre résurrection dans Mon Divin Sang, et si, comme le dit le psaume, le Père céleste a accrédité dans le passé l'acceptation de l'offrande en le sacrifice de petits animaux qui cependant ne pouvaient vous libérer du mal et de la prison du diable, ni vous ouvrir les portes du Ciel, combien plus Mon Sang Très Pur et Divin donnera-t-il la pleine réconciliation entre le Ciel et la terre et entre l'homme et Dieu.

Je viens et Je me donne, laissant à votre substance Mon Corps et Mon Sang qui, à partir des espèces naturelles et humbles du pain et du vin, déposées sur tous les autels du monde, par l'œuvre de l'Esprit qui y est transfusé, réalisent Mon incarnation continue. Ce n'est qu'en se nourrissant de Moi que la personne subit sa transformation et son changement. Ma Chair et mon Sang s'infusent en elle et elle devient une partie de Moi, Ma particule qui étend Mes propriétés, Ma santé au prochain qu’on rencontre, avec la prière faite, pour tendre comme de longs bras et embrasser le monde entier.

Je vous donne Ma Chair qui est précisément la partie de Mon Cœur qui aime et transmet Mon amour, et dans Mon amour Je vous guéris. L'Eucharistie est source de guérison, c'est un médicament de santé. Si vous êtes en grâce, si vous êtes libres du péché, dans chaque communion vous vivez Mon incarnation en vous et vous apportez à tous le bien reçu.

Comment se fait-il qu’on ne voit pas les multitudes guéries ? Parce que les masses n’ont pas compris comment vivre l’Eucharistie, comment s’y rapporter. Qu’a-t-on compris de ce don de Dieu que Je suis Moi-même, du fait que ce qu’est une explosion de vie et de puissance ? Car si on le comprenait ainsi, on verrait ses miracles partout.

Méditez. Avec quel désir, avec quelle trépidation venez-vous me recevoir, avec quel recueillement et dans quelle intimité d'union, avec quelle profonde gratitude ? Sachez que ses saints effets et ses fruits de salut naissent de la manière dont l’Eucharistie est aimée, adorée et vécue.

Si la demeure dans laquelle elle entre est semblable à une outre à vin contenant des déchets, comment ses éléments divins peuvent-ils en prendre possession ? Dans sa pollution, l'Eucharistie ne s’unit pas à l'âme puisqu'elle [l’âme] y est opposée. Ce n'est que si le foyer de l'âme qui l'accueille est pur et aimant que la communion devient féconde et que la source de ses grâces surgit de sa rencontre : l'âme en vient à incarner l'amour de Dieu.

Il viendra un temps après la grande purification où dans les églises et dans tout lieu sacré, l'Eucharistie sera toujours exposée et adorée, placée devant la vision des personnes qui afflueront non pas pour vivre un précepte, mais pour vivre une expérience unitive avec Dieu, cœur à cœur, une rencontre entre époux, une fusion entre les âmes et le Seigneur, qui fera en sorte qu’on vivra le Règne eucharistique sur terre. Non seulement Dieu parmi les hommes, mais Dieu avec et dans les hommes dans une glorification de l'amour où on vivra une participation partagée et unificatrice jusqu'à créer une authentique Communion qui fera ressortir toutes les merveilles de son bien.

Je vous bénis.

Message 5611 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 1er juin 2024

Chers enfants, je vous demande d'être des hommes et des femmes de prière. Vous vivez à une époque de grande confusion spirituelle et ce n’est que dans l’amour de la vérité que vous pouvez rester fermes dans la foi. Acceptez l’Évangile de Mon Jésus et embrassez les enseignements de Sa seule et véritable Église. Vous vous dirigez vers un avenir de grande division dans la Maison de Dieu. De nombreux enseignements de toujours seront rejetés et peu de personnes resteront fidèles à la vérité. De nombreuses personnes consacrées accepteront ce qui est faux et la douleur sera grande pour les justes. Quoi qu’il arrive, ne vous éloignez pas du chemin que je vous ai montré. Je suis votre Mère et je suis infatigable. Donnez-moi vos mains et je vous conduirai à mon Fils Jésus. Dites à tout le monde que Dieu est pressé et que c'est le temps de la grâce. Ce que vous avez à faire, ne le remettez pas à demain. Courage ! Je prierai mon Jésus pour vous. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Apparition de l'Enfant-Jésus à Manuela Strack (Allemagne), le 1er juin 2024

Extraits : 

"Regarde, voici les épines de Ma couronne d'épines qui ont percé Ma tête. Les clous qui ont percé Mes mains et Mes pieds. Le monde sera purifié. Les événements vont commencer. Demandez réparation, l’atténuation [des événements]. L'orgueil et l'apostasie passeront. L'abîme s'ouvrira et engloutira l'orgueil et l'apostasie."

Message complet (en allemand)

Mai 2024

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 31 mai 2024

Ma petite Marie, dans l'Évangile de ce soir, la Très Sainte Mère entre dans la maison d'Élisabeth. Remplie et imprégnée du Saint-Esprit, elle explose dans son chant de louange qui exalte le Très-Haut. Elle a toujours dans son cœur sa louange au Seigneur et elle exulte avec gratitude par des chants, des invocations, des prières, mais elle est avant tout un hymne qui aime de façon pérenne dans tout ce qu'elle fait.

Son Magnificat s'élève vers Dieu parce qu'elle est amoureuse de son Seigneur, elle le loue parce que le Père est amour ; Il le couvre de Son amour et l'infuse en elle en aimant toutes Ses créatures. Elle le loue pour les merveilles qu'Il accomplit dans tout ce qui l'entoure, où elle reconnaît Son signe, pour l'enchantement de la création et de chaque personne, pour Sa providence en prenant soin d’elle et de tous les enfants de la terre. Marie l'aime pour Son amour qu'Il répand partout. Elle le loue pour la fleur déposée dans son ventre, qui apportera la rédemption à toute l'humanité. Elle participe à son Magnificat dans les temps heureux comme dans les temps de douleur, lorsqu'elle sera persécutée et pèlerine à l'étranger, lorsqu'elle sera aussi sous la Croix, où sa souffrance deviendra un hymne à l'amour donné.

La Très Sainte Mère appelle aussi ses enfants à chanter leur Magnificat, à s’abandonner au Très Saint Père avec un chant d'amour, non seulement en demandant, intercédant et implorant Ses grâces, mais dans la reconnaissance, à savoir remercier et chanter des louanges avant même de recevoir. Tout cela dénote un amour sincère et gratuit pour Celui qui aime au-delà de toute condition. Le Père céleste s'attendrit devant la louange, Ses entrailles sont émues par la miséricorde, et quelles grâces ne vous accordera-t-Il pas si elles sont dans Sa Divine Volonté ?

La Très Sainte Mère, avant même d'intercéder et de demander, a chanté et chante à ce sujet, en Lui donnant sa gratitude, sa louange, quelle que soit Sa réponse, et avec son élan primordial d'adoration qui rend gloire à Dieu, que ne peut-elle pas obtenir grâce à son âme aimante ?

Mes enfants, vous devez aussi imiter et apprendre d'elle à savoir lever les yeux, à savoir contempler pour applaudir votre Seigneur pour votre admiration et votre gratitude envers Lui, à comprendre et à assimiler avec sagesse le fait que tout vous est donné par pur amour de Sa part. C'est Lui qui vous donne la vie, qui vous ouvre les yeux sur le monde et les referme pour les ouvrir à Son éternité, qui vous offre toute subsistance et vous aide. Il n’y a personne qui n’ait pas eu son aide et qui n’ait reçu sa caresse.

Avec Ses mains, Dieu étend l'univers et le sol à vos pieds, Il vous accompagne sur le chemin et se réjouit avec vous et souffre avec vous dans vos parcours de joie et de douleur. Il est le Père qui ne vous abandonne jamais. Face a votre gratitude, à l'honneur qui Lui est dû et que vous Lui donnez, que ne vous offrira-t-Il pas en plus ? Il s'éviscèrera pour vous donner tout ce qui vous orne pour le salut afin que vous partagiez Sa gloire et toute Sa béatitude.

Chantez votre Magnificat sur cette terre, non seulement avec votre bouche, mais avec vos œuvres. Le Nom de Dieu ne doit pas être offensé, mais célébré parce qu'Il est Saint. Fixez-vous toujours la tâche de faire réparation pour Sa honte. Imitez-le dans Son travail en donnant abri et nourriture aux pauvres. Soyez miséricordieux, comme le chante la Madone, car c’est dans ce que vous faites et vivez que vous donnez vie au Magnificat en l’actualisant, retraçant ce qu'est Dieu dans Sa charité.

Et comment le pouvez-vous, sinon en étant petits, humbles, tout comme Marie ? Lui qui n'a pas regardé et ne regarde pas les pouvoirs humains, ni la grandeur qui Lui appartient déjà, mais qui regarde la vérité du cœur et l’abandon envers Lui, fera de grandes choses, tout comme il l'a fait avec Marie. Lui, qui dédaigne les orgueilleux, se précipite sur ses petits qui l'aiment et le reconnaissent en tant que leur Père créateur.

Je vous bénis.

Message 5610 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis, à l'occasion de la fête de la Fête-Dieu au Brésil, le 30 mai 2024

Chers enfants, faites confiance à Jésus. En Lui se trouve votre bonheur complet et sans Lui vous n’êtes rien et vous ne pouvez rien faire. Mon Jésus connaît vos besoins et si vous vous ouvrez à Sa grâce, vous obtiendrez la victoire. Sachez tous que Sa présence dans l'Eucharistie est un grand don qu'Il vous offre. Ne reculez pas. Cherchez-le toujours afin d’être grands dans la foi. Des temps difficiles viendront pour les hommes et les femmes de foi. Dites à tous que la Présence de mon Jésus dans l'Eucharistie est une vérité non négociable. Courage! Faites confiance à mon Jésus et tout se terminera bien pour vous. C'est le moment opportun pour votre retour. Ne restez pas sans bouger. Donnez le meilleur de vous-mêmes et vous aurez le Ciel en récompense. En avant dans la défense de la vérité ! Soyez attentifs. Les fausses bénédictions se répandront, mais c’est uniquement par les mains des véritables consacrés que vous aurez la Présence de Jésus dans la précieuse Nourriture. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de la Vierge Marie à Marilda Santana (Brésil), le 30 mai 2024, à l'occasion de la Fête-Dieu

Traduction en attente

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 29 mai 2024

"La bataille contre les anges déchus" (Lectures : Apoc. ch. 12, Jn 2 (les Noces de Cana))

Ma petite Marie, vous lisez des lectures choisies pour la préparation de la fête paroissiale qui vous présentent la Femme vêtue du soleil dans l'Apocalypse. Voici, il y a eu une grande bataille au Ciel, une bataille impétueuse et forte comme jamais : la bataille des anges. Une partie d'entre eux, bons auparavant, s'est pervertie derrière Lucifer, et s'est rebellée contre Dieu. Et pas seulement : ils ont voulu prendre possession du royaume divin et se mettre à la place du Très-Haut. Mais comment évincer et vaincre le Tout-Puissant, celui qui a créé, qui les a créés et qui contient en Lui-même tous les pouvoirs qui les surpassent ?

Les mauvais anges, dans leur orgueil et leur arrogance acquise, ont défié le Seigneur Dieu, dont le souffle aurait suffi à les détruire, mais Il a permis qu'il y ait une bataille à armes égales entre les anges déchus et les anges qui Lui sont restés fidèles, avec leur chef saint Michel et ses armées angéliques qui ont lutté vaillamment et ont gagné, faisant tomber les vaincus en enfer. Ils étaient désormais des démons, qui ne pourront plus accéder au lieu de délices : il leur sera fermé pour toujours.

Les démons restaient cependant rongés par la jalousie et l'envie envers les hommes, qu'ils considèrent inférieurs à eux et donc indignes de pouvoir habiter le Ciel, dont ils connaissent les merveilles et la joie suprême qu'ils n'auront plus, mais placés dans le lieu de condamnation, ils connaîtront des ténèbres et douleurs infinies. À quoi, dans leur jalousie, ont-ils décidé de s’opposer et de tourmenter sinon l’humanité ? En agissant contre les personnes pour s'assurer qu'elles n'atteignent pas le paradis, mais deviennent plutôt des âmes perdues et démoniaques comme elles.

La Très Sainte Mère s'est placée en défense des hommes, venant protéger et intercéder en faveur de ses enfants pour leur salut, et pas seulement. Elle fait son armée de ses enfants fidèles, de ses soldats qui avec elle en tête, avec ses généraux - Michel et les archanges et la myriade d'anges qui les accompagnent, viennent à la rescousse pour vaincre le malin avec ses hordes qui ne font que persécuter et affliger les gens, dans un conflit entre les forces du bien et celles du mal qui se poursuivra jusqu'à la fin des siècles.

L'Éternel permet qu'il y ait des combats. Cela conduit à distinguer la valeur de l'être et à augmenter le mérite et la sainteté de l'âme, qui aura comme récompense la conquête de l'Eden.

Notre-Dame est toujours prête, comme Mère, à aider ses enfants, comme le décrit l'Évangile de l'épisode des noces de Cana lu ce soir à l'église. Voici, vous êtes l'eau naturelle, l'humanité qui doit être transformée en vin précieux, le Sang Divin du Christ, qui l'asperge de ses éléments sacrés dans lesquels il apporte foi, grâce et amour, élevant l'humanité pour qu'elle devienne spirituelle et pour qu’elle ressuscite.

Marie me prie sans cesse, Moi son Fils, d'intervenir et d'infuser votre eau de Mon Précieux Sang qui vous fait partie de Moi, afin que, fortifiés par Ma substance, vous puissiez acquérir la force, la confiance et la ferveur, cette grâce qui vous rend intrépides, de vrais soldats du Christ, mes paladins, qui vainquent l'empire démoniaque.

Quand on a le Sang du Seigneur en soi, le diable sent son odeur et en est terrifié et dégoûté, il s'en éloigne et sa puissance est atténuée. Non seulement - la Très Sainte Mère veille à ce que vous deveniez sources de Mon Sang Divin afin que vous en débordiez et que vous le répandiez partout où vous allez pour en asperger l'eau naturelle de vos frères et sœurs.

Le Sang Divin, qui coule en vous, va couler et enrichir vos prochains qui en sont privés et sont devenus faibles et sans défense face à l'ennemi, étant ses prisonniers. C'est Mon Précieux Sang qui, transmis par vous, leur donnera aussi la grâce, l’amour et la foi, qui détachera leurs chaînes et les rendra libres.

Le malin sait qu'il ne pourra jamais vaincre Dieu ni sa Sainte Mère, mais il tentera par tous les moyens d'amener le plus d'âmes possible en enfer pour blesser le cœur du Seigneur, en Lui montrant avec un grincement des dents les proies qu'il a conquises, des enfants perdus, pour qui le Père céleste, pour chaque âme perdue, ressent une immense douleur.

Il y aura de nombreuses pertes, mais à qui reviendra la victoire finale ? La défaite suprême du diable est certaine : qui peut vaincre Dieu et ceux qui Lui sont confiés et qui ont combattu pour Lui ?

Je vous bénis.

Message 5609 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 28 mai 2024

Chers enfants, je suis votre Mère des Douleurs et je viens du Ciel pour vous montrer le chemin du salut. Détournez-vous de tout mal et servez fidèlement le Seigneur. D’épaisses ténèbres atteindront l’Église de mon Jésus et beaucoup marcheront comme des aveugles conduisant d’autres aveugles. Embrassez la vérité de mon Jésus. La vérité sera la lumière qui vous guidera vers une éternité heureuse. Fuyez les nouveautés et restez fidèles aux leçons du passé. Ne laissez pas le diable vous tromper. En Dieu, il n’y a pas de demi-vérité. Soyez attentifs. Cherchez la force dans la prière et dans l’Évangile de Mon Jésus. Ne reculez pas. Mon Jésus a besoin de votre témoignage sincère et courageux. En avant pour la défense de la vérité ! Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 28 mai 2024

"La visite de Marie chez Elisabeth" (Lecture : Lc 1, 39-56)

Ma petite Marie, ce soir dans cette paroisse on lit le passage au sujet de la visite de Marie chez Elisabeth. Marie est pèlerine. Son pas ne s'est jamais arrêté. Ayant reçu la nouvelle de la maternité de sa parente, elle part rapidement. Elle, si jeune et attendant déjà la fleur divine dans son sein maternel, part hardiment en voyage à une époque de sentiers tortueux et fatigants, mais quelle jubilation une fois arrivée chez Elisabeth, quelle célébration lors de sa salutation où rayonne la joie de l'Esprit Saint. Le Père Très Saint enrichit sa bénédiction, infuse la grâce au Divin Fils qui, dès le sein maternel, scelle la consécration de la famille de Zacharie à la saintet.

La Très Sainte Mère vient se mettre au service de la vie, la vie qui naît sur terre et la vie qui naît dans l'Esprit de Dieu, dont elle est devenue la servante, et elle continuera jusqu'à la fin des siècles d'aller en pèlerine parmi les hommes, à frapper aux portes de leurs maisons et de leurs cœurs pour donner origine et fécondité aux âmes de l'amour.

Depuis la maison d'Elisabeth elle ne s’est plus arrêtée. Partout où Marie est allée et où elle va, elle vient apporter son aide, son appel, sa charité. Mais combien sont ceux qui, comme Elisabeth, lui ouvrent les portes ? Qui est rempli d’exultation et heureux de sa visite ?

Bienheureux ceux qui, comme Elisabeth, l’accueillent et perçoivent la bonté de sa présence. Et comment, sinon en l'honorant, en l'invoquant, en se consacrant à elle ? Quiconque fait cela, que ce soit dans une maison privée, dans sa propre famille, dans une paroisse ou ailleurs, la joie de l'Esprit, la bénédiction du Père, la grâce du Fils descendent sur lui avec tout leur effet sanctifiant. Marie elle-même prend les rênes de la gestion du foyer, de la famille, de l'Église, de tout organisme ou association religieuse ou sociale, et les guide vers la paix, l'unité, la bonne gouvernance, vers toute santé, vers la conversion et la providence.

Notre-Dame vient vous rendre visite, vous apporte soutien et réconfort, vous fait connaître son Fils dans Son intimité et Sa profondeur, et vous offre son amour pour l'aimer, ses sentiments et ses vertus pour le servir, mais ayant acquis de tels dons, ayant reçu une telle foi, vous êtes aussi appelés comme elle à partir, pour être porteurs du Christ parmi les peuples.

L'amour ne peut pas être gardé pour soi-même : il doit être partagé et multiplié. Et comment? Elle [Marie] vous demande de rendre visite à votre prochain pour lui transmettre le bien le plus précieux, la foi en votre Seigneur que vous portez dans votre âme. Elle appelle particulièrement les prêtres à sortir, à quitter les murs des paroisses et des églises, à quitter le cercle restreint du petit nombre qui vient, à aller plutôt vers tous ceux qui sont loin en visitant les malades, les personnes âgées qui sont seules et abandonnées, les personnes en difficulté, à donner réconfort et lumière, à apporter les divins sacrements, la Bonne Nouvelle, en partant précisément du témoignage de charité qui devient concrète, en organisant des groupes de prière en son nom. Car là où est Marie, l'Esprit revient et s'infuse chez les personnes et la conversion s’ensuit avec leur retour à Dieu.

Cela peut se faire aussi bien dans les maisons que dans les églises, même en petits groupes, même de deux ou trois personnes qui prient ensemble en son nom : elles deviennent des lumières qui brillent dans les ténèbres, répandant la lumière de Dieu et dans leurs prières, avec Marie, elles élèvent son chant d'exultation, son Magnificat. Vos âmes pourront chanter les louanges du Ciel et Dieu accueillera chaque demande : Il fera descendre Ses pluies de grâce, de justice, de providence et de sainteté.

Je vous bénis.

Message de St Michel Archange à Luz de Maria de Bonilla (Costa Rica), le 28 mai 2024

Message complet

Message de la Vierge Marie à Marilda Santana (Brésil), le 26 mai 2024

Message complet

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 26 mai 2024, Solennité de la Très Sainte Trinité

Ma petite Marie, vous célébrez la solennité de la Très Sainte Trinité, axe du Paradis, Dieu unique fusionné avec la même substance d'amour, mais déposée et distincte dans les Trois Personnes divines. Elles fusionnent et travaillent ensemble selon leurs propres caractéristiques qui les distinguent et qu’elles sont, en vous donnant toute forme de création. Qu'est-ce que la Très Sainte Trinité, sinon l'embrasement d'un feu infini qui brûle et flamboie d'amour, dans lequel Elle donne continuellement la vie ?

Dieu s'est présenté devant Moïse dans le Buisson Ardent qui contenait une toute petite flamme de Lui - en étant vue dans de plus grandes dimensions et avec une plus grande intensité, elle ne pouvait pas être soutenue par le regard humain, et Il a veillé à donner les conditions aussi abordables que possible, afin qu’il [Moïse] se place devant Son regard, au contact avec Lui et Sa voix qui exprimait ainsi Sa Volonté.

Chez les trois Très Saintes Personnes qui travaillent en commun, il y a trois éléments particuliers qui les spécifient et qui distinguent l'intention de leur fonction. Dans la pensée du Père Très Saint, qui a donné et donne forme à toutes les choses créées par son étincelle créatrice. Dans la parole du Fils qui, s'incarnant en tant qu'homme, est venu révéler la présence de la Très Sainte Trinité et a donné la rançon pour la réparation du péché humain par Sa rédemption. Dans le cœur de l'Esprit qui exprime dans Son amour la touche qui vous donne un soutien éternel de régénération et de sanctification.

Comment sonder ce mystère ? Les saints n’en ont eu qu’un aperçu. La Très Sainte Mère est celle qui a le plus réussi à connaître et à vivre le mystère, à l'assimiler et à y participer dans sa personne et dans sa vie. Pour les pauvres créatures - pour vous, Mes enfants, cela devient impénétrable. C’est comme si vous étiez placés devant un puits dont vous ne voyez pas le fond. Vous ne pouvez pas mesurer sa profondeur, comprendre ce qui l'occupe et le compose. Ce n'est que lorsque vous serez immergés dans la nouvelle dimension céleste, dans laquelle vous y serez plongés et par laquelle vous serez pénétrés, que vous pourrez effectivement y participer en vous assimilant au feu qui est et qui contient sa signification. Vous en savourerez le goût, vous serez continuellement absorbés dans son interpénétration et sa connaissance, vous ferez partie de l'essence de la Divine Trinité et vous serez irradiés et imprégnés de la lumière de Sa sagesse et de toutes Ses merveilles.

Maintenant, que pouvez-vous faire pour Leur rendre gloire, pour adorer les Trois Personnes Très Saintes qui vous offrent une création éternelle, vous rachètent du mal et versent votre rançon, qui vous aiment d'un amour insondable qui vous sanctifie, vous donnant, tous unis, la vie en continu ? Ce que vous pouvez faire, c'est vivre leurs aspects, leurs propriétés dans vos pensées, vos paroles et dans votre cœur, défendre la vie de l'homme de son aurore jusqu’à son coucher, protéger la nature qui vous nourrit, la société en défendant la vérité et la justice, en suivant fidèlement la Sainte Parole, en mettant en pratique son enseignement divin qui se répand et met en œuvre son bien, en aimant, en laissant votre cœur battre et rayonner de l'amour de Dieu, en sorte que l'action accomplie soit fusionné à l’amour d’où il tire son origine, étant donné que si l'œuvre en est dépourvue, elle reste vide et que sans sa nourriture divine elle devient stérile et meurt. Ce n'est que dans l'amour que la vie de Dieu brûle et vous donne la sainteté.

Voici qu’en vivant la pensée, la parole et le cœur des Trois Très Saintes Personnes, vous Leur rendez gloire et vous êtes en Elles, vous apportez Leur présence au monde, vous êtes greffés à Leur substance divine.

Je vous bénis.

Message 5608 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), Fête du Couronnement de Notre-Dame, le 25 mai 2024

Chers enfants, je suis votre Mère et je vous aime. Je vous demande d'être des hommes et des femmes de prière. Ouvrez vos cœurs à l'amour miséricordieux de mon Fils Jésus. Il attend beaucoup de vous. Ce que vous avez à faire, ne le remettez pas à demain. Je connais chacun de vous par votre nom et je suis venue du Ciel pour vous aider. Écoutez-moi. Vous avez la liberté, mais le mieux est de faire la volonté de mon Fils Jésus. Je vous demande de garder allumée la flamme de votre foi. Approchez-vous du confessionnal et recherchez le pardon du Seigneur. C'est dans cette vie, et non dans une autre, que vous devez témoigner de votre foi. S’il vous arrive de tomber, invoquez Jésus. Cherchez-le toujours dans l’Eucharistie pour être grands aux yeux du Seigneur. Votre parcours est semé d'obstacles, mais vous n'êtes pas seuls. Je marche avec vous, même si vous ne me voyez pas. L'humanité connaîtra l'angoisse d'un condamné, mais ceux qui resteront fidèles jusqu'à la fin seront protégés. N'ayez pas peur. Je prierai mon Jésus pour vous. Je vous remercie d'être ici. En ce moment, je fais tomber du Ciel une extraordinaire pluie de grâces sur vous et sur ceux qui sont ici avec leur cœur. En avant, sans crainte ! Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Apparition de l’Enfant-Jésus, Roi de Miséricorde à Manuela Strack le 25 mai 2024 à Sievernich (Allemagne)

Extraits : 

"Je suis Jésus-Christ, le Fils de Dieu, votre Seigneur et Sauveur. Je viens à vous sous la forme d'un enfant pour que vous puissiez m'accueillir. C’est ainsi que vous devez m'accueillir. Je suis le chef de l'Église catholique ! Même s’il manque des gens, Je suis leur tête ! Par l'Église, Je vous donne les Saints Sacrements dans lesquels Je suis vivant moi-même. Demain, vous célébrerez une Solennité de Mon Amour (Solennité de la Très Sainte Trinité). Le Père vous aime, Je vous aime infiniment et le Saint-Esprit est votre Consolateur. Considérez bien cela ! Je vous l'ai souvent dit : vous vivez dans le temps de la détresse** ! C'est le dernier temps avant Mon retour. J'apparais comme le Roi de Miséricorde avant de venir à vous dans la justice, et la voie de Mon Église, la voie - écoutez attentivement, la voie de Mon Église, est la voie de Ma Miséricorde ! Celui qui mange Ma chair et boit Mon sang obtiendra la vie éternelle ! Vous pouvez alors vivre dans la grâce sanctifiante, n’oubliez jamais cela ! Malgré toutes les erreurs, Je suis le Chef de l'Église et Je mets donc le Catéchisme catholique dans vos cœurs, car l'Église est tombée dans la détresse. L’Église est dans une période d’épreuve. Cela arriver au temps de la détresse**, dans le dernier temps avant Mon retour. Vous vivez actuellement ce temps et ce n’est pas un nouvel enseignement, vous pouvez le trouver dans le Catéchisme de l’Église catholique. [CEC 675-681. Note du traducteur] Je vous le dis : restez fidèles à la doctrine de vos pères dans la foi et Je vous donnerai en abondance mon amour, ma grâce. Quoi qu’il arrive, cherchez refuge dans Mon Précieux Sang, dans Mon Sacré Cœur !"

[...]

"Pardonnez à ceux qui disent du mal, car ils devront me répondre. Portez Mon amour et la puissance de Ma réconciliation dans votre cœur, car Moi aussi J'ai pardonné à tout le monde ! Une fois de plus, Je vous exhorte : priez pour la paix dans le monde afin que la guerre ne puisse pas se propager ! Je verse de l'amour dans vos cœurs pour que vous, qui vous dites chrétiens, vous aimiez les uns les autres et continuez à offrir cet amour au cœur des gens. C’est Satan qui divise les chrétiens, qui les divise et qui les fait dire de mauvaises paroles ! Restez donc dans l’amour, tel est mon souhait le plus profond ; restez dans Mon amour ! Je viens vers vous chaque jour lors de la Sainte Messe. Lequel d'entre vous vient à Moi ? Lorsque Je vous ai fortifiés dans la Sainte Messe et que vous sortez dans la vie quotidienne et que vous avez fermé la porte de l'église, alors commence pour vous le service quotidien de Dieu. Considérez bien cela ! Je veux votre dévotion envers Moi non seulement dans l'église, Je la veux aussi dans la vie de tous les jours ! Par conséquent, traitez-vous les uns les autres avec amour et dignité et évitez les paroles mauvaises. Portez la couronne de Mon amour dans vos cœurs, portez dignement l'enfance divine. Regardez, Je vous aime tellement !"

"Le christianisme a été renforcé par Clovis. Je veux vous le rappeler. Je n'ai pas choisi Sievernich par hasard.* Vous devriez garder cela à l’esprit ! Renforcez Mon Amour dans le cœur des gens aujourd’hui ! Renforcez le christianisme !"

[*Sievernich se trouve à quelques kilomètres de Tolbiac (Zülpich), lieu d’une bataille en 496 entre Clovis, Roi des Francs et les Alamans. Clovis s’est converti au christianisme suite à sa victoire, conformément à un vœu qu’il avait fait auparavant. Informations : Manuela Strack / Michael Hesemann : https://www.maria-die-makellose.de/botschaften/2024/2024_05_25.html ]

Message complet (en allemand)

Message de la Vierge Marie à Marija Pavlovic-Lunetti (Medjugorje), le 25 mai 2024

Chers enfants, en ce temps de grâce, je vous appelle à prier avec le cœur. Petits enfants, créez des groupes de prière dans lesquels vous vous encouragerez au bien et grandirez dans la joie. Petits enfants, vous êtes encore loin. Convertissez-vous donc à nouveau et choisissez le chemin de la sainteté et de l’espérance pour que Dieu vous donne la paix en abondance. Merci d'avoir répondu à mon appel.

Message de Jésus à Luz de Maria de Bonilla (Costa Rica), le 24 mai 2024

Message complet

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 23 mai 2024

"La pédagogie divine" (Lectures : Jacques 5, 1-6, Ps 48, Marc 9, 41-50)

Ma petite Marie, la parole de Dieu ce soir est exigeante, elle requiert une intégrité de vie qui lui soit pleinement fidèle. Dieu vous a tout donné et vous donne tout, et Il demande tout de vous. Il vous a donné Son Fils en rançon sur une Croix où Il a saigné jusqu'à la dernière goutte et face à ce sacrifice, Il vous demande de le suivre totalement.

Tous doivent atteindre leur objectif. Chacun doit atteindre la plénitude de sa propre sainteté, autant que chacun peut contenir. Qu'il s'agisse du volume d'un grand pot ou d'un petit verre, chacun doit atteindre sa propre limite, rempli de son précieux contenu. C'est un parcours qui dure pendant le cheminement terrestre et qui, si ce n'est pas suffisant, se poursuivra au purgatoire, car si le don d’une personne n’est pas complet, elle ne peut pas accéder au Ciel.

Pour raccourcir le chemin, le Très Saint-Père vous met en garde en vous indiquant ses préceptes dans la parole qui vous instruit et qui vous dit de ne pas vivre dans la cupidité de l'argent, que chacun s'emploie à accumuler, car l'argent est véritablement à l'origine de tous les maux : ceux qui s'enrichissent le font principalement en tergiversant et en abusant des autres par le biais de vols et d'escroqueries. Ils accumulent et grossissent en sous-alimentant leur prochain. L’argent est le chemin vers le pouvoir et les plaisirs dans lequels se vautre le diable. Et que ne fait pas l’homme pour l’acquérir, devenant son esclave ?

Pauvre insensé, comme le dit la Sainte Parole : peut-être que la richesse sera éternelle ? Et même si son tombeau est recouvert de quels ornements précieux, ennoblis de toutes sortes de décorations, le défunt pourra-t-il se vanter en criant depuis la tombe ? Ou deviendra-t-il comme celui qui est déposé nu dans la terre ?

Le Père céleste vous appelle à la rigueur envers vous-mêmes, à l'intégrité qui ne se plie pas aux compromis du monde, mais reste fidèle et cohérente avec ce qu'Il vous a dit. Dieu n’est pas un bonbon édulcoré et vide qui vous permet tout et vous l’accorde.

La pédagogie du Père céleste fait autorité et elle est ferme. Il vous guide d'une main droite, sans aucune déviation, afin de vous maintenir dans la vérité de l'être et de Son œuvre. Il vous aime d’un amour authentique qui s’éviscère en vous donnant la vie, mais pour vous conduire au salut. Il veut que l'homme se relève de sa mauvaise nature et s'élève vers Lui, et qu’il ne tombe pas dans ses passions et ses péchés. Semblable au chirurgien, qui utilise aussi le scalpel et semble impitoyable, mais extrait toutes les métastases pour que le cancer ne se propage pas et ne corrompt pas tout l'organisme, Lui, en tant que Père, devient exigeant et vous donne la croix, mais c'est précisément le véritable amour qui vous rachète et vous conduit à l'éternité.

Que dit l’Évangile ? Il vous appelle plutôt à savoir arracher un œil ou couper un bras. Des comparaisons pour vous dire : tronquez plutôt, privez-vous de cette situation qui est malsaine et pécheresse. Cela vous coûtera beaucoup, mais il vaut mieux s’en priver plutôt que d’entrer dans le feu de la condamnation. Dieu est comme le sel qui, dans Sa vérité, irrite les yeux, mais qui donnera toujours du goût à toute vision.

L'Évangile vous appelle à ne pas scandaliser les petits, à ne pas les égarer en abusant de leur innocence non seulement physique, mais aussi éducative. Quand l’éducation est privée de foi, la croissance est privée de la présence de Dieu : les parents et les éducateurs en porteront une responsabilité grave. Aujourd’hui plus que jamais dans vos pays occidentaux les enfants deviennent souvent des idoles, ils sont récompensés pour tout. Les parents, même lorsqu'ils ont atteint l'âge adulte, continuent de travailler et de faire l'impossible pour leur enlever des fardeaux et des sacrifices qu'ils peuvent supporter tous seuls, enlevant ainsi à leurs enfants la croix salvifique. Ils désirent pour eux le bonheur de cette terre. Peut-être que les théâtres, le confort, les chansons, les repas somptueux et toutes les formes de divertissement les sauveront ? Ne pensent-ils pas à l'éternité, au salut de l'âme ? Le véritable amour devient un guide qui éduque, tempère et forge leur comportement avec une formation affectueuse mais qui a de l’autorité, qui imprègne leur foi de l'amour de Dieu.

Soyez prompts à aider vos enfants dans les situations d'urgence, prêts à leur donner votre vie même, mais aussi à les préparer à pouvoir affronter leurs propres difficultés, à pouvoir accepter les sacrifices qui ne doivent pas être supprimés, mais qui les fortifient. A être fidèles à leurs devoirs et ne pas seulement avoir des droits. Ils doivent savoir lutter pour savoir vivre, sinon ils grandiront comme des personnes faibles, léthargiques, gâtées, égoïstes et renfermées sur elles-mêmes.

N'inclinez pas vos enfants à se contenter de la mentalité du monde, mais soyez des phares de lumière, un soutien pour les valeurs de Dieu. Les satisfaire pour qu'ils vivent la vie insensée de la terre est facile, mais cela conduit à la perdition. Pour savoir diriger, en donnant un exemple de rectitude et de cohérence qui ne cède pas à l’erreur, il faut de la fortitude, il faut de la foi.

Votre Père Très Saint n'a pas épargné son Fils, le Bien-aimé. Et comment, sinon en l'offrant par amour pour vous, pour qu’il souffre en étant crucifié. Et vous voulez enlever tout souci aux vôtres, qui ne mourront pas sur l'échafaud ? Si vous devez choisir face au modernisme, à la permissivité, à l’ouverture au consensus par rapport à n’importe quel droit, qui devient un dû, choisissez l’autorité qui peut devenir sévère, mais qui aime afin de conduire au Ciel.

Je vous bénis.

Message 5607 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 23 mai 2024

Chers enfants, cherchez force et courage dans le Seigneur qui vous aime et vous appelle à la conversion. Détournez-vous du mal et soyez comme Jésus en tout. Vous êtes dans le monde, mais vous n'êtes pas du monde. Tout dans cette vie passe. Cherchez les trésors du Ciel offerts par mon Fils Jésus et disponibles dans Sa véritable Église. N'ayez pas peur. Je serai toujours là à vos côtés. Quoi qu’il arrive, restez fermes sur le chemin que je vous ai montré au fil de ces années. Vous aurez encore de longues années d’épreuves difficiles. L’humanité a défié le Créateur et boira donc la coupe amère de la souffrance. Vous verrez encore des horreurs sur terre. Priez. C’est seulement par la prière que vous pourrez atteindre la victoire. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Messages de St Michel Archange et de Ste Jeanne d'Arc à Manuela Strack à Sievernich (Allemagne), le 21 mai 2024

Extraits : 

[St Michel] : "[...] Regardez, beaucoup de communautés n'ont que la Parole de Dieu et elles dansent et jubilent avec la musique de l'esprit du temps (Zeitgeist). Mais combien plus avez-vous ! Le Seigneur Lui-même vient à vous sous la forme de Son Corps et de Son Précieux Sang. Sous la forme de Son Pain vivant et saint, sous la forme d'une sainte hostie. Combien plus avez-vous, chers enfants de Dieu ! Combien plus le Seigneur vous a-t-il donné. Je vous en prie alors de diffuser le Catéchisme catholique de l'Église ! Pour que les gens soient instruits dans la foi catholique. Là où l'instruction fait défaut, il leur est d'une grande aide. Le Seigneur a instruit Ses apôtres et dans l'Église catholique, Il est vivant à travers Ses saints sacrements. L'Eucharistie construit l'Église ! Ne l'oubliez jamais. C'est pourquoi elle est contestée par l'adversaire. Le sacrement de la réconciliation avec votre Dieu vivant est également important. Il s'agit de la sainte confession. Rappelez-vous que lorsque vous lisez le catéchisme de la sainte Église catholique, il parle de la conscience de l’homme. Mais cette conscience doit être imprégnée du catholicisme, afin que vous compreniez et reconnaissiez tout. En ces temps de tribulations, l'esprit du temps marque la conscience des gens, surtout des jeunes. Priez beaucoup pour qu'ils trouvent Dieu ! Priez beaucoup pour qu'ils ne s'égarent pas sur de mauvais chemins. Regardez le Seigneur et non l'esprit du temps ! Rappelez-vous que les sacrements de la sainte Église vous offrent de si riches cadeaux et que vous pouvez vivre dans la grâce sanctifiante, si vous l'acceptez. C'est la voie de la miséricorde divine que le Seigneur répand sur vous. Reconnaissez la beauté des saints sacrements ! Ayez des cœurs qui brûlent pour le Seigneur!"

[Ste Jeanne d'Arc] : "Tu n'as pas oublié le lys français. Prie pour la France et prie pour l'Allemagne. Prie pour que les cœurs des hommes s'ouvrent. Je veux être combattre pour Dieu, en particulier pour les jeunes. Je suis volontiers à leurs côtés [...] Comme les saints sacrements sont importants. Je les ai moi-même aimés et vécus dans ma vie de tout mon cœur et avec un abandon total. Je prie auprès du trône de Dieu pour vos prêtres et vos évêques. Le monde est en proie au désordre. Je viens donc à vous afin de prier auprès du trône de Dieu. Ne regardez pas l'esprit du temps. Tout égarement disparaîtra. Dieu seul est éternel ! Son amour pour vous est éternel, ne l'oubliez jamais ! Même si les événements vous affligent, cherchez refuge dans le Précieux Sang du Christ ! C’est votre protection. Priez beaucoup pour que la guerre ne s'étende pas. J'appelle les jeunes qui aiment Dieu de tout leur cœur à intégrer mes statues dans leurs groupes de prière. Car là où je peux être, là où l'on prie de tout son cœur, la sainteté s'épanouira. J'ai déjà dit cela une fois. Restez fidèles à Jésus et à Marie ! Dieu fait des dons à Son Église. Il est Lui-même vivant parmi vous. Vous n'avez pas seulement la parole de Dieu, il est Lui-même avec vous ! Réfléchissez bien à cela. Je prie pour vous!"

Messages complets (en allemand) 

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 21 mai 2024

"Celui qui devient l’ami du monde devient l’ennemi de Dieu" (Lectures : Jacques 4, 1-10, Marc 9, 30-37)

Ma petite Marie, "Celui qui devient l’ami du monde devient l’ennemi de Dieu", dit saint Jacques dans la première lecture, puisque le monde contredit les enseignements divins. Il invite à la grandeur, à l’orgueil, à la recherche du plaisir et des passions, du prestige et du pouvoir. Et que ne fait-on pas pour les conquérir ? Dieu, au contraire, veut la mortification et le renoncement, afin de devenir humble et petit. C'est seulement dans cet état que le Père Très Saint comble une personne de Sa grâce et de Ses dons, tandis que, comme l’affirme la Parole, "Il résiste aux orgueilleux". C'est dans la grâce que l'amitié avec Dieu se rétablit, que l'alliance se renouvelle.

Mais qui n’aspire pas à la grandeur et aux avantages sur cette terre ? Les hommes ne font que courir à la recherche de toute forme de satisfaction de leurs propres désirs d'importance et d'affirmation, de toutes sortes de gratification dans la richesse, le bien-être supplémentaire, ayant faim de toutes sortes de luxure. Et bien qu'ils se soient nourris de tous les vices, ont-ils par hasard trouvé en eux satiété et bonheur ? Non, on devient de plus en plus désespéré et vide, étant donné que, comme le dit la Parole, vous êtes pleins de désirs, mais vous êtes incapables de posséder ce qui vous désirez, car c’est uniquement sur la voie que Dieu vous présente qu'il y a la paix, toutes les formes de vérité et justice qui peuvent calmer l'âme humaine. L'humilité, qu'Il vous signale dans Son enseignement, vous rappelle vos limites, que vous n'êtes que des créatures et qu'il n'y a qu'un seul Dieu. Dans l’acceptation de votre condition de petitesse, en acceptant la pauvreté de votre situation humaine, vous vous tournez dans votre besoin vers l'Éternel dans la supplication, trouvant en Lui la vraie joie.

Dans l’Évangile, il est souligné à quel point les créatures aspirent à la primauté, et cela frappe également les apôtres qui, tout au long du chemin, discutent de quoi, sinon de qui était le plus grand, qui avait le plus de mérite et était digne de la place la plus désirée du royaume ? Et Je place parmi eux, au centre, un petit enfant. Voilà qui est plus grand qu'eux et digne de pouvoir se tenir aux côtés de l'Éternel, qui accueillera ses prières et acceptera ses désirs, dans la mesure où un petit enfant ne cherche rien d'autre que l'amour. Ses bras ne sont tendus que vers le refuge aimant de ses parents. Il ne cherche pas on ne sait quels profits et avantages, courant après la suprématie et le succès. Il ne se sent pas poussé au péché et dans son innocence il expérimente l'étape initiale de la création de l'homme, quand il vivait dans la grâce et dans l'amitié avec le Créateur. C'est dans le retour à une vie qui se met au service de l'amour que vous rencontrez Dieu, et avec cet amour vous enrichissez vos frères et sœurs, vous couvrez leur nudité, vous rassasiez leur faim.

Mes enfants, ne regrettez pas la terre qui passe et ses trésors perdus, mais aspirez au bien suprême de la grâce intérieure d'une vie de charité pure et féconde qui vous maintient unis au Seigneur Très-Haut. Cette alliance d'amour remplira votre cœur et sera éternelle.

Je vous bénis.

Message 5606 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 21 mai 2024

Chers enfants, vous vous dirigez vers un avenir douloureux où peu de gens resteront fermes dans la foi. Une grande guerre viendra, avec des soldats en soutane. Ceux qui défendent de fausses idéologies persécuteront les hommes et les femmes de foi et mes pauvres enfants boiront la coupe amère de la douleur. Courage ! Il n'y a pas de victoire sans croix. Mon Jésus a promis qu'Il serait toujours avec vous. Lorsque vous ressentez le poids des épreuves, réjouissez-vous et témoignez que même au milieu de la souffrance, vous appartenez au Seigneur. L’humanité marche dans l’aveuglement spirituel, mais vous pouvez marcher dans la lumière en aimant et en défendant la vérité. Priez. Cherchez la force dans l’Évangile et l’Eucharistie. Ceux qui resteront fidèles jusqu’à la fin recevront une grande récompense du Seigneur. Allez de l’avant ! Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 20 mai 2024, Marie, Mère de l'Église

"Marie, Mère de l’Eglise"

Ma petite Marie, vous vous souvenez aujourd'hui de Marie, Mère de l'Église, qui est en constante gestation de sa construction spirituelle [de l’Eglise] en union avec l'Esprit Saint, pour donner et greffer en elle l'Incarnation de son Fils et afin de l'infuser à travers son amour à tous les hommes. 

La première femme, en Ève, était la mère de tous les vivants dans la chair. Des générations entières lui ont succédé. Chacun de vous est également né d'une mère qui vous a donné naissance sur terre avec un parcours fait de soins, de joies, mais surtout de sacrifice et de douleur, ce qui fait couler autant de larmes aux mères pour leurs enfants, faisant de la maternité une voie de sanctification.

A la maternité naturelle s'ajoute pourtant une maternité spirituelle qui monte au Ciel chez les mères des âmes qui, avec la prière et la vie offertes à Dieu, dans autant de souffrances et de douleurs, même cachées, donnent naissance à des créatures [enfants] pour la vie éternelle.

La Madone a été la seule femme du genre humain à combiner ces deux dimensions, la plénitude de ces deux réalités : elle m'a eu, Moi, son Fils, dans sa maternité physique, mais elle a participé à une maternité d’origine divine et imprégnée de divinité, qui est devenue universelle lorsque, avant de rendre Mon dernier souffle sur la Croix, Je l'ai donnée comme la mère des hommes - non seulement de Jean, mais de tous. Elle a conquis l'honneur et le privilège, mais aussi le fardeau de donner naissance dans le don suprême d’elle-même* en me rejoignant dans Ma Passion, Ma crucifixion et Ma mort. Dès qu'elle était petite, elle s'était donnée au Très Saint Père comme vierge et victime offerte pour le salut de l'humanité, et le Père créateur avait accepté son tribut par une voie très spéciale et unique, celle de la maternité divine offerte avec le Fils pour la rédemption du monde. Combien auront recours à elle. Dès les premiers temps du cheminement initial de l'Église, les disciples et les apôtres, les gens ordinaires, se tournaient vers elle - personnes en quête de conseils et de lumière, de réconfort et de soutien. Et en tant que mère, toujours attentive et prête, elle s'est donnée pour tous ses enfants.

[* paraphrase de l'italien supremo stillicidio, littéralement "égouttement suprême" dans le sens de se donner "jusqu'à la dernière goutte". Note du traducteur.]

En tant que Mère de l'Église, la Madone était continuellement présente pour ramollir une terre souvent dure et aride avec son cœur maternel, sa douceur et son humilité, sa tendresse et sa miséricorde, mais aussi avec sa vigueur. Elle est la voie droite et fidèle vers Dieu dans la vie héroïque par laquelle elle a été forgée pour aider l'Église dans les moments durs et difficiles, dans les temps d'assaut de l'ennemi et dans toutes les crises, prête à défendre et à donner, unie au Saint-Esprit, une nouvelle lumière face aux ombres qui s'y rassemblaient.

Là où est Marie, il y a la naissance des enfants, il y a la montée de l'amour de Dieu et la croissance du bourgeon de la sainteté. Sans elle, il ne peut y avoir de fécondité dans l’Église, il ne peut y avoir de naissance du Christ. S’il n’y avait pas de Mère qui enfante, il ne pourrait y avoir de Fils. Il faut toujours revenir à sa genèse, à sa source pour la découverte vraie et profonde du Christ dans le cœur.

Quand est-ce que le sacerdoce prend vie, devient saint, sinon quand est vécue la maternité de la Très Sainte Mère ? C'est elle qui façonne le cœur du sacerdoce, le rend souple et fécond, aimant envers les âmes : elle imprime son amour pour inculquer au sacerdoce sa maternité qui fera naître la foi au Seigneur chez les différentes âmes qu'ils devront guider. Sans sa présence maternelle, si Marie est exclue, le sacerdoce deviendra dur, aride et stérile.

Remarquez comment la Madone est aimée et vécue dans les différents sanctuaires. Ces lieux deviennent le point d’appui pour redécouvrir le Père Très Saint à travers elle. Les âmes reviennent à la rencontre de Dieu. Là où il y a des paroisses qui l’installent comme Reine et lui rendent hommage par une dévotion authentique, une vie sincère, en écoutant son appel à la conversion, la foi revient, les fidèles affluent.

La mère dans un foyer, c'est la chaleur, l'étreinte. Avec ses soins, elle est la lumière, elle est la vie. Lorsque la figure maternelle n’est pas là, la vie s’éteint presque toujours.

Aimez la Madone et suivez-la : vous deviendrez les briques vivantes qui construisent une sainte Église.

Je vous bénis.

Message de la Vierge Marie à Luz de Maria de Bonilla (Costa Rica), le 20 mai 2024

Message complet 

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 19 mai 2024, Dimanche de Pentecôte

Ma petite Marie, c'est la Pentecôte. Vous célébrez la descente du Saint-Esprit sur les apôtres réunis avec la Madone au cénacle, mais à chaque instant l'Esprit travaille et descend, générant constamment la vie. Sans l'Esprit, vous ne pourriez rien faire, même pas prononcer Mon Nom, parler des choses divines, avoir la foi, pouvoir accéder à la Sainte Messe au cours de laquelle Il me fait descendre sur chaque autel, ni recevoir les sacrements.

L’Esprit est celui qui vous ouvre les yeux sur l’existence et les referme pour vous ouvrir à l’éternité. Même chaque corpuscule de la vie créée, jusqu'à la petite feuille la plus cachée du champ, tout ce qui vous entoure naît de Son œuvre.

L'Esprit a toujours été présent au Père et au Verbe, étant uni aux Personnes Très Saintes avec lesquelles Il a créé toutes choses : Il les soutient et régénère leurs capacités de manière perpétuelle dans l’univers entier. C'est un feu qui enflamme, une cascade infinie de feu qui génère dans l'amour, et plus vous invoquez Sa présence et Son action, plus Il vous asperge de Sa chaleur dans la mesure où vous pouvez la contenir.

De Sa flamme, l’Esprit émane des étincelles qui viennent vous envelopper et vous enflammer pour vous donner la guérison, la libération, illuminant l'intellect, vous enrichissant de Des saints charismes. Son action est silencieuse et cachée, mais devient évidente dans l'œuvre qui rend Sa présence concrète. Plus vous le rappelez à vous, plus vous l’implorez et l'invoquez, plus Il peut venir, même avec bruit et force dans Son élan qui est une passion brûlante et dans lequel Il veut vous faire entrer, afin que de Son amour reçu vous cherchiez et ayez la sainteté.

Le Saint-Esprit donne vie continuellement aux générations qui passent et en génère de nouvelles. Il donne le changement aux saisons, Il fait renaître les cœurs dans la conversion. C'est Sa tâche de greffer en vous Ma rédemption, d'incarner en vous Ma Sainte Parole, étant donné que, comme Je l'affirme dans l'Évangile, Je n'ai pas pu tout vous dire parce que vous n'auriez pas pu en porter tout le poids. L'Esprit agit pourtant de telle manière que ce qui vous a déjà été donné dans l'enseignement divin, vous est inculqué pour que vous puissiez le vivre, mais Il l'enrichit encore, menant à la connaissance de nouvelles vérités qui n’ont pas encore été révélées dans les temps qui passent et qui sont mûrs pour qu’on les apprend, dans lesquels Il donne la sagesse.

L'Esprit est un bâtisseur qui au fil du temps construit le royaume de Dieu sur terre pour le préparer et le disposer à sa transposition au Ciel. Il construit son édification spirituelle à travers l'Église, apportant un nouvel épanouissement aux générations qui suivent. Chacun de vous est une brique qui, imprégnée du Saint-Esprit, construit et peut accéder à sa fabrication.

Comment invoquer le Saint-Esprit ? Et quel est l’état d’esprit qui prédispose le plus à Sa rencontre et à Sa fusion ? Priez et implorez-le avec la Madone. Elle, Son épouse, l'attire comme un aimant, et là où Il trouve son reflet, sa présence maternelle, l'Esprit vient faire de grandes choses. Là où Il trouve simplicité et pauvreté dans l’âme qui le désir, Il vient l’enrichir de Ses attributs.

Priez avec vérité et dans la propension du bien à être offert et vécu, et l'Esprit répandra Sa connaissance divine, Il vous enveloppera, augmentant en vous la charité qu’Il est. Il est votre avocat et intercède pour vous, comme le dit la Parole Sainte, puisque vous ne savez pas prier. C'est Lui qui, avec des gémissements inexprimables, parle et demande pour vous auprès du Père Très-Saint, qui communique avec une parole innocente comme celle d’un enfant, dans la candeur de laquelle se reflète l'Éternel.

Voici qu’Il donnera une nouvelle Pentecôte avec plus de véhémence et de vigueur pour ébranler le monde ; Il descendra avec Son feu pour brûler tout le mal existant qui, comme la paille sèche et les charbons éteints, sera éradiqué de la terre : les œuvres de la chair seront éradiquées et les fruits de l'Esprit surgiront à nouveau en tout amour, dans la paix et la sainteté.

Je vous bénis.

Message de l'Esprit-Saint à Manuela Strack (Allemagne), Dimanche de Pentecôte, le 19 mai 2024

Après avoir reçu la sainte communion, j'ai vu dans l'église une colombe de lumière vivante s'envoler du plafond vers le centre de l'espace de l'église. Puis, de cette colombe de lumière ont jailli sept flammes de feu vivantes [...] Elles ont dit toutes ensemble :

"Regarde ! L'Esprit de Dieu est vivant et souffle. Les cœurs humains seront enflammés, même en ce temps de tribulations. L'Esprit verse tous les dons dans les cœurs des hommes, dont les cœurs sont des vases ouverts. Ils deviennent ainsi des vases sacrés de Dieu, remplis jusqu'au bord de l'ardeur de l'amour sacré, afin qu'ils ne gardent pas cette ardeur vivante de l'amour suprême pour eux-mêmes, mais pour qu'ils la répandent dans le monde. Les dons de l'Esprit ne sont pas à comprendre en tant que propriété [personnelle]. Ils veulent toujours être partagés et ainsi se manifester et se savoir toujours enflammés à nouveau dans le cœur de beaucoup de personnes. Le Dieu vivant veut continuer à se donner aux cœurs humains."

Message complet (en allemand)

Message 5605 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 18 mai 2024

Chers enfants, le grand navire [L’Église] va dévier du port sûr ; il ne résistera pas à la grande tempête et se brisera en deux. Beaucoup boiront la coupe amère de la douleur et un grand nombre se perdront dans la fange. Je suis votre Mère des Douleurs et je souffre à cause de ce qui vous arrive. Agenouillez-vous dans la prière et cherchez la force dans l'Évangile de mon Jésus et l'Eucharistie. Ne vous écartez pas des enseignements du véritable Magistère de l’Église de Mon Jésus. Babel se répandra partout et il y aura beaucoup de confusion dans la Maison de Dieu. Témoignez que vous appartenez à Jésus. Ne reculez pas. Restez fermes sur le chemin que je vous ai montré et vous aurez le Ciel pour récompense. Je connais vos besoins et je prierai mon Jésus pour vous. Avancez sans crainte ! Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 16 mai 2024

"Le visage de Dieu" (Lectures : Actes 22, 30 ; 23, 6-11, Jn 17, 20-26)

Ma petite Marie, qui pourrait voir le visage de Dieu ? J’en suis le moyen. Je suis venu parmi les hommes pour vous donner Sa connaissance en Moi-même. Celui qui m'a vu a vu le Père, comme je l'ai déclaré devant les apôtres, mais vous aussi, en me suivant, en me vivant, vous goûtez Sa saveur, vous ressentez Sa présence, vous expérimentez l'amour qu'Il est. En m'aimant et en participant à Moi, vous découvrez les traits de Son visage, puisque le Père et Moi ne sommes qu'une seule chose. Mais Sa plénitude, Sa révélation complète, son accomplissement, auront lieu dans la rencontre que vous aurez face à face dans l'éternité, dans laquelle tous Ses mystères seront révélés : le voile qui n'a pas permis Sa pleine vision dans votre matière sera enlevé.

Il vous attend dans Son royaume dans lequel Il veille à ce que Ses enfants entrent enfin dans Sa demeure royale, tout comme vous le représente l'Évangile lorsque le père regarde l'horizon et attend avec anxiété que son fils revienne enfin dans ses bras. Dieu vous a aimés et vous a connus avant même votre création, étant déjà présents dans Sa pensée. Personne ne vous connaît plus que Lui et Il vous a préparé une place au Ciel à votre retour de vos pérégrinations terrestres. Et que fera-t-Il en premier, sinon laisser voir Son visage ?

Maintenant vous vivez votre existence qui est un chemin de purification et de transformation vers la nouvelle dimension qui, à partir de ce qui est physique, corporel, instinctif, vous conduit à être des personnes spirituelles et ressuscitées, n’étant plus soumis à la chair et dépendant d'elle, mais transfigurés pour le Ciel, nés de nouveau et vous retrouvant en symbiose avec un corps ressuscité et saint, imprégné et élevé par l'esprit, pour que dans cet état vous puissiez accéder à la contemplation active du visage de Dieu qui vous irradie de Lui-même, vous partage Sa sagesse, vous imprègne de Sa beauté, vous offre l'émerveillement de la découverte de la lumière de Sa personne qui sera infinie, dans la mesure où la connaissance [de Dieu] est aussi insondable que Sa substance, en sorte que ce sera une évolution éternelle.

Vous verrez le Père Très Saint tel qu'Il est, mais Ses éléments à découvrir, à assimiler, seront perpétuels. Cette aspiration sans limites sera précisément le rayonnement et l'infusion de Dieu dont vous jouirez, et vous serez imprégnés de la joie de l'amour qu'Il est.

Mais combien sont ceux qui y croient, qui vivent en se conformant à cette espérance ? La multitude ne croit plus à l'éternité et à ce qui les attend, et ne recherche pas non plus la présence divine : elle ne se préoccupe que d'une vie terrestre qui meurt et qui, selon eux, n'a pas de suite. Il n'y a pas de foi qui va au-delà de l'humain et de sa propre corporéité, qui croit en une existence supérieure ressuscitée. Un problème qui existe depuis l’Antiquité. Saint Paul le montre également dans la première lecture lorsqu'il est jugé et enchaîné à cause de sa foi en la résurrection, puisque les sadducéens qui l'accusaient, contrairement aux pharisiens, n'y croyaient pas.

Aujourd'hui l'homme est devenu encore plus incrédule et se limite à la terre, ne regardant plus vers le haut, mais Je vous dis : à quoi servirait votre pauvre vie terrestre, avec ses soucis et ses douleurs, qui a sa fin, s’il n'y a pas de suite ? Quel est le sens de l’expérience vécue s’il n’y a pas de résurrection ? Et si la vie qui vous donne naissance dans ce monde ne vous conduisait pas à une autre existence ? Si c’est la mort qui met un point [final], quelle injustice et quel non-sens seraient vos souffrances.

Pauvres hommes, qui ne savent pas regarder et voir ce qui est créé, signe tangible de l’œuvre d'un Dieu suprême, qui se contentent des choses qu'offre la terre, restant insatisfaits et craignant leur perte imminente. En Moi, Dieu vous a laissé un signe supplémentaire de Sa présence, mais qui le comprend ? Ceux qui sont comme les saints, comme ceux qui m'aiment, ceux qui participent à l'amour : ceux-là sentent le goût des choses éternelles, ils s’en approchent afin de les savourer, et en eux le Père demeure déjà et travaille et ouvre Sa vision dans leur cœur. Les traits de Son apparence s’y dessinent déjà dans ce qu'Il est.

Au ciel sont vivants tous ceux qui ont cru au Seigneur Très-Haut, qui ont eu foi en Sa vie supérieure : personne n'est perdu. Ils conversent avec le Tout-Puissant, ils le regardent et contemplent Sa beauté, ils s'imprègnent de Ses attributs. Ce sont des créatures qui vivent, aiment, grandissent avec une sagesse, avec un amour qui brûle et les fusionne avec les Trois Personnes Très Saintes, [un amour] qui pénètre les saints, les anges, les bienheureux, leur donnant l'unité d'une seule essence, malgré leur diversité : il les rend semblables et unis dans le fondement commun de l’amour.

Aimez, Mes enfants, aimez-vous les uns les autres et les traits du visage de Dieu s'imprimeront dans votre âme.

Je vous bénis.

Message 5604 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 16 mai 2024

Chers enfants, mon Seigneur m'a envoyée vers vous pour vous appeler à la sainteté. Ne fermez pas votre cœur à ma voix, mais efforcez-vous de vivre mes Appels. Témoignez partout de ma présence parmi vous. Calmez vos cœurs. Ne vous inquiétez pas. Je prendrai soin de vous et, si vous vous ouvrez à l'action du Saint-Esprit, vous serez transformés. Donnez le meilleur de vous-même dans la mission qui vous a été confiée. Vous vivez à une époque de ténèbres spirituelles. L’humanité marche dans l’aveuglement spirituel parce que les hommes se sont éloignés du Créateur. C'est le moment de votre retour. Faites attention! Mon Seigneur est pressé. Ne vivez pas loin de la vérité. Les ennemis agiront, mais rien ni personne ne pourra s'opposer aux projets du Seigneur. Réjouissez-vous ! Ceux qui resteront fidèles jusqu’au bout seront généreusement récompensés par le Seigneur. Je vous aime et je serai toujours avec vous. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 15 mai 2024

"Vous êtes consacrés à la vérité" (Lectures : Actes 20, 28-38, Ps 67, Jn 17, 11-19)

Ma petite Marie, Je suis venu au monde pour apporter la parole de Mon Père, qui est une parole de vérité, lumière infusée de la clarté du bien pour la diffuser parmi les hommes, mais J'ai aussi envoyé et J'envoie Mes apôtres et Mes disciples pour aller apporter Mon enseignement divin parmi les gens, et ils y arriveront s'ils restent fidèles à Ma parole qui est vérité. C'est elle qui unit à Dieu et à tous ceux qui recherchent la racine de sa sagesse transparente. Au contraire, ceux qui vivent dans le mensonge font également l’expérience de la division. Lorsqu’on agit dans le mensonge, cela implique toujours la rupture dans le mal qu’il crée parmi les créatures.

Le diable, qui est le menteur par excellence, ne peut pas se tenir là où règne ce qui est vrai, puisque cela est contraire à sa nature maligne, mais il essaie constamment de se déguiser pour introduire sa contamination et sa déviation. Il se vautre dans le bourbier de toutes sortes de corruption et simule même ce qui est authentique, juste pour le salir avec sa boue, pour souiller la pureté de l'honnêteté dans toute pensée, parole et action, étant donné qu'une fois la pensée corrompue, la parole polluée, il en résultera une mauvaise action : le péché.

Mes enfants, ne soyez donc pas étonnés si le monde, qui est faux, ne vous accueille pas et vous persécute. Vous retracez les pas de votre Maître, venu au monde pour le sauver, mais qui ne lui appartient pas. Et vous qui devenez Mon signe, vous non plus ne lui appartenez pas, mais vous êtes sur terre pour apporter Mon message, sachant que cela coûtera des obstacles, des luttes et des conflits, comme cela arrive lorsque la lumière entre et étend ses rayons dans les ténèbres, et ceux qui y sont immergés n’arrivent pas à la tolérer, mais en sont irrités et s'enfuient.

Qui vous accueillera ? Ceux qui aiment les intentions claires, qui sont à la recherche de ce qui est bon et sincère. Ceux-ci vous chercheront, même s'ils sont pécheurs, si leur cœur est flexible et ouvert, et ils voudront être à vos côtés pour s'imprégner de votre lumière et se convertir.

Sachez discerner et soyez prêts et préparés à défendre Dieu, afin de ne pas être pris au dépourvu par ceux qui se masquent et se déguisent, mais qui, vivant dans l'obscurité, persistent à maintenir leurs comportements erronés, leurs pensées malsaines, où ils justifient leur péché et tentent de vous conduire à leur abîme. S’ils échouent, ils vous persécuteront et vous rejetteront. Cependant, renoncez pas à faire la lumière sur la vérité donnée, laissant leur changement à l'Éternel.

Comment pourrez-vous le faire ? En connaissant les plans de l'ennemi et comment il les met en œuvre avec ses machinations - cela vous aidera à ne pas tomber dans ses pièges et à vous en protéger. Sachez que le faussaire et ses partisans attaquent la vérité, mais ils sont habiles : souvent ils ne le font pas directement parce qu'ils seraient découverts. Ils deviennent sournois, ils entrent petit à petit en déformant et en essayant de dénaturer la pensée divine exprimée dans la Parole Sainte dans ses différentes étapes, afin d’en faire leur propre image, en lui donnant un aspect apparemment véridique et à de bonnes fins, mais qui au fil du temps se déforme complètement pour ensuite livrer au peuple un produit complètement taché et défiguré, tandis qu’il devrait au contraire rester fidèle à la plénitude virginale de Mon enseignement. Ils y greffent l’erreur de ce qui est faux afin de vous induire dans l’erreur.

Comment pourrez-vous donc évaluer et maintenir votre adhésion à l’enseignement des choses divines sans vous tromper et sans tomber dans les pièges de toutes les hérésies ? J'ai prié pour vous et lutté pour que vous restiez intacts à Ma source, vous gardant unis à Mon Évangile qui ne doit pas être altéré ou changé en un point, ni son sens : il est tel pour toujours.

Dans la première lecture, Saint Paul lui-même décrit comment il a pleuré et prié pendant des années, comment il a travaillé pour maintenir la fidélité de sa communauté à la prédication chrétienne primordiale, sachant qu'après son départ les prédateurs viendraient détruire son œuvre pour disperser et corrompre le troupeau.

Le diable vient toujours dévaster l'œuvre divine, et c'est cela que J'ai offert au Père en disant : « Consacrez-les dans la vérité ». Donnez-vous et consacrez-vous au Père Très Saint afin que vous puissiez être Sa pensée cristalline et vivante qui se réalise avec vos paroles et votre vie. Plus vous devenez conformes et fidèles à Lui et à Ses commandements divins, plus votre conscience devient limpide dans Sa lumière qui vous imprègne continuellement d'elle-même, de sa clarté, en vous gardant dans la fidélité envers elle.

Ni le diable, ni le monde, ni les enseignements erronés, même dans l'Église, ne pourront vous toucher et vous amener à la confusion dans l’obscurité de l'erreur : vous êtes consacrés à la vérité.

Je vous bénis.

Message 5603 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 14 mai 2024

Chers enfants, cherchez la force dans l’Eucharistie, car c’est seulement ainsi que vous pourrez surmonter tous les obstacles. Le jour viendra où, dans de nombreux endroits, le pain ne sera que du pain. Le diable provoquera une grande confusion dans la Maison de Dieu et beaucoup de mes pauvres enfants auront faim. Dans la grande et douloureuse persécution de l'Église de mon Jésus, vous chercherez la Nourriture Précieuse [l’Eucharistie] et dans peu d'endroits vous la trouverez. N'oubliez pas : Corps, Sang, Âme et Divinité, vous ne les trouverez que dans l'unique et véritable Église de mon Jésus. Dites à tout le monde que vous ne pouvez trouver la pleine vérité de mon Jésus que dans l’Église catholique. Je suis votre Mère et je souffre à cause de ce qui vous arrive. Priez. Ne vous éloignez pas de la prière. Dans la manière de rompre le pain et en le distribuer, vous pouvez identifier les vrais soldats en soutane [prêtres]. Soyez attentifs. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 13 mai 2024

"Notre-Dame de Fatima"

Ma petite Marie, vous célébrez Notre-Dame de Fatima, la Madone descendue du Ciel, qui est apparue aux trois petits bergers pour porter son message aux hommes. Fatima est particulièrement connue par curiosité quant aux prophéties qui y sont liées, pour ses secrets. On se souvient peu de l'appel de Marie au monde à la conversion par la prière et la pénitence. Un rappel des enseignements évangéliques pour que l'humanité revienne à Dieu et ne soit plus la proie du péché qui la dévaste avec la mort.

Comme aide à la libération du mal, Marie a offert la supplication et l'assistance de son Cœur Immaculé comme un chemin à suivre, simple et clair, qui donne refuge et soutien pour suivre le chemin de Dieu : un chemin sur lequel ceux qui s'y engagent trouvent la voie du salut.

La Très Sainte Mère est venue vous donner, comme autre moyen sacré, la dévotion à son Cœur Immaculé dans la réparation des cinq premiers samedis du mois, au cours desquels vous vous confessez, avec la récitation du Saint Rosaire et la consécration à son Cœur, avec la participation et l'offrande de la Sainte Messe. Vous ne mourrez pas dans la disgrâce de Dieu, mais vous serez aidé par elle, vous serez réconfortés par les sacrements, vous recevrez la grâce d'être sauvés pour l'éternité : c'est sa promesse.

Elle est apparue à trois pauvres enfants bergers d'un village reculé du Portugal : petits, simples, purs comme pouvait l'être les cœurs des enfants de ces temps et lieux, étant donné que seul un cœur pur, innocent et généreux pouvait accueillir le message de Marie et lui donner de la crédibilité, avec sa bonne foi envers le monde et envers l'Église. Comme toujours, Dieu choisit les créatures les plus humbles pour ses projets, car le péché se vautre dans l'arrogance, l'opulence, la puissance humaine, et à travers la faiblesse de l'homme qui pèche, le diable se greffe, le conduisant à la dépendance et à l’emprisonnement.

Marie devient un antidote au mal, auquel elle offre son Cœur Immaculé pour que les âmes trouvent refuge et récupération, un bouclier contre les attaques de l'ennemi, une demeure d'amour, de miséricorde et de vertu, de sagesse vers laquelle on peut se tourner pour se maintenir dans la vérité. La Mère a demandé à l'Église entière sa consécration, non seulement un acte de confiance [affidamento], mais la consécration, qui est un état supérieur dans l'Esprit qui porte en lui le don fidèle de soi, l’appartenance totale au Père céleste à travers Marie. Si son désir et son premier appel à la consécration avaient été acceptés, s'ils avaient été immédiatement accueillis et réalisés par le Pontife avec tous les évêques du monde unis, vous n'auriez pas eu tant de guerres, tant de douleurs et tant de invasions du diable avec drogues, addictions, injustices, morts et maladies avec leurs terribles souffrances et conséquences.

Vous me direz que certains Pontifes l'ont fait - oui, certains papes l'ont fait et d'autres non, certains évêques oui, beaucoup d'autres ne l'ont pas fait, il n'y a pas eu cette voix de consensus universel à l’unisson dans l'Église, étant donné que le diable fait obstruction, fait la guerre à ce très saint projet, obscurcit les esprits et les cœurs, car il sait que cette consécration universelle de l'Église et du monde au Cœur Immaculé de Marie fait en sorte que partout serait terre sacrée, du sol saint, une clôture inviolable qui ne peut être franchi et occupée par le diable parce qu'elle appartient exclusivement, à travers la Madone, au Ciel : elle devient une terre céleste infranchissable, parce que la volonté de l'homme se soumet et s'est soumise et se conforme à la divine.

Bien que ce projet ne se soit pas réalisé dans son unité et sa plénitude d'intention, il existe encore de nombreux groupes fidèles et consacrés à elle, ses lumières sur cette terre qu'elle rassemble en formant son armée. Ce sont ses soldats qui font déjà obstacle aux forces du mal et, unis avec la Très Sainte Mère, ils se placent devant l’humanité avec la bannière de son Cœur Immaculé, bien qu'en plus petit nombre par rapport à l'ensemble du genre humain soumis au mal. Cette armée est choisie par elle et est meilleure et plus forte dans sa sainteté, et par ses qualités, elle vaincra l'empire satanique pour réformer une nouvelle Église et une nouvelle humanité. Un cri s'élève déjà vers la victoire : « mon Cœur Immaculé triomphe ».

Je vous bénis.

Message de la Vierge Marie, Rosa Mystica, Reine de la Paix à Eduardo Ferreira, Sao José dos Pinhais (Brésil), le 13 mai 2024

Mes enfants, aujourd'hui je vous invite à prier pour la paix. Je souhaite la paix à vous tous. En ce jour de prière, je vous invite aussi à prier pour l'Eglise. Priez pour mes fils les prêtres. Petits enfants, je vous le répète, ne perdez pas courage devant les difficultés. Priez. Priez en famille. Dialoguez dans vos maisons. Respectez-vous les uns les autres. Aimez votre prochain. Je suis votre Mère, venue parmi vous. Mettez mes demandes faites ici en pratique. Dieu vous appelle par votre nom. Ouvrez vos cœurs ; je vous appelle chacun dans ce sanctuaire. Je suis heureuse quand je vois mes enfants avec moi. Avec amour, je vous bénis.

Message de la Vierge Marie à Marilda Santana, Piedade dos Gerais (Brésil), le 12 mai 2024

Message complet

Message de St Remi à Manuela Strack, Reims, le 12 mai 2024

[Saint Remi]: "Je t'ai attendue. Prie spécialement pour les prêtres. Je les assisterai de toute la force du Dieu vivant et les bénirai. Ils ont besoin de mon intercession auprès du trône de Dieu, ils ont besoin de mon amour. Ainsi, ils pourront continuer à distribuer de riches grâces de Dieu aux hommes et leur offrir la libération par le Précieux Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ."

Message de Jésus à Luz de Maria de Bonilla (Costa Rica), le 12 mai 2024

Message complet

Message de la Vierge Marie, Rosa Mystica, Reine de la Paix à Eduardo Ferreira, Sao José dos Pinhais (Brésil), le 12 mai 2024

Paix, chers enfants. En ce jour, je vous invite à prier pour la paix dans vos cœurs. Priez aussi pour les prêtres. Il serait bien que l'Eglise soit présente du début à la fin pour enregistrer les merveilles que mon Divin Fils est en train d'accomplir [au lieu des apparitions à Sao José dos Pinhais]. Ce sont des grâces que beaucoup de fidèles sont en train de perdre en attendant que l'Eglise se prononce. Priez, mes enfants. Ne laissez pas passer cette grâce dans vos vies. Je viens dans cette ville pour vous conduire à mon Fils bien-aimé Jésus. Priez pour les prêtres, priez pour les évêques de cette nation. Vos prières sont très importantes pour les plans de Dieu dans ce pays. Rappelez-vous : je suis ici pour former une grande famille de prière. Je serais très heureuse si mes fils de prédilection, les prêtres, aidaient leurs fidèles à vivre une vie plus sainte, une vie de prière, une vie tournée vers Dieu. Mais pour que cela se produise, il faut que vous, mes enfants, commenciez à prier pour les prêtres. Priez avec votre volonté, priez avec confiance. Aimez les prêtres, priez pour eux. Je suis la Rose Mystique, Mère de l'Eglise. Avec amour, je vous bénis.

Message 5602 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis (Brésil), le 11 mai 2024

Chers enfants, les ennemis agiront pour détruire les projets de Dieu, mais le Seigneur les vaincra. La grande victoire reviendra aux hommes et aux femmes de foi. Faites pleinement confiance à la puissance de Dieu, car c’est seulement ainsi que vous pourrez contribuer à la transformation de l’humanité. Vous vivez à une époque de douleur, mais ne reculez pas. Quand tout semblera perdu, la main puissante du Seigneur agira en faveur des mes fidèles. Dites à tous que Dieu est pressé et que c'est le moment opportun pour le grand retour. Ouvrez vos cœurs et acceptez la Volonté du Seigneur pour vos vies. Vous verrez encore des horreurs sur terre. Beaucoup perdront la vraie foi et marcheront comme des aveugles guidant des aveugles. Priez. C’est seulement par la force de la prière que vous pourrez supporter le poids des épreuves à venir. Donnez-moi vos mains et je vous conduirai à mon Fils Jésus. N'oubliez pas : entre vos mains, le Saint Rosaire et la Sainte Écriture ; dans votre cœur, l'amour de la vérité. Allez de l’avant! Les projets que j'ai commencés ici appartiennent au Seigneur et aucune force humaine ne peut les détruire. Courage! Après toute tribulation, le Seigneur séchera vos larmes et il y aura le Triomphe définitif de mon Cœur Immaculé. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 11 mai 2024

Ma petite Marie, vous fêtez mon Ascension. Voici que Je retourne vers Mon Père, Je retourne au Ciel, J'y monte pour que vous puissiez y monter. Mon travail sur terre au cours de Mon mandat a été accompli. J'ai donné tout ce que Je pouvais vous donner, Mes enfants : l'essence, les entrailles de Moi-même qui vous ai aimé au point de mourir pour vous et de mourir crucifié. Tout cela pour ouvrir les vannes du paradis qui vous étaient fermées à cause du péché, et pour donner la libération aux justes qui attendaient eux aussi leur pleine ascension vers Dieu.

Devant les apôtres Je m'élève, Je monte, et ils me regardent étonnés et attristés par Mon retour au Ciel.

Dans les 40 jours qui ont suivi la résurrection, Je les avais préparés à se séparer de Moi : Je devais y aller pour qu'ils partent. Ils étaient désormais mûrs pour apporter au monde ce qu’ils avaient reçu en Moi. Et Je les encourage, Je les exhorte en leur disant : "Voici, vous n'êtes pas seuls. Je suis avec vous jusqu'à la fin du monde." Je le leur ai dit et Je le dis à vous tous : vous êtes nés pour retourner au Ciel, pour y naître, mais vous pourrez le faire si vous vous levez, si vous en imprégnez votre corporéité, votre matière, votre terre, dans l'Esprit qui vous élève de vos instincts, en contemplant et en aimant les choses d’en haut qui sont les réalités les plus saintes qui imprègnent votre personne des hauteurs divines.

Mettez-vous en chemin avec une foi qui œuvre dans l’amour. Elle ne peut rester passive, éteinte, impuissante, mais [doit être] en perpétuel mouvement dans une foi créatrice qui, assimilant Dieu en elle, le transmet ensuite à chacun, donnant formation à Son Royaume glorieux, chacun dans la mission qui lui est donnée, dans la tâche confiée par le Très Saint-Père, comme le dit la parole [en nommant] "ceux qui sont appelés à évangéliser, à prophétiser, à être pasteur berger, à enseigner."

Si vous avez le don de parole, vous devez être les distributeurs de son bien. Si vous avez le don de prophétie, prophétisez au nom de Dieu. Celui qui est berger doit guider son troupeau. Qui enseigne doit donner une sagesse qui éduque les esprits et les cœurs. Chacun doit mettre en œuvre, contribuer, comme le dit la deuxième lecture, à son projet jusqu'à sa maturation pour compléter le Corps Mystique du Christ, dont chacun est une pièce qui le forme et qui réalisera la perfection de l'homme glorifié, qui atteint la mesure de la plénitude du Christ. Une pièce qui, unie à une autre, formera l'harmonie de sa mosaïque afin d’être transplantée et d'habiter le Royaume céleste.

Comment aller, comment monter, si ce n'est en vous plongeant dans les choses saintes, si ce n'est en vous livrant à leur méditation pour vous imprégner de la sainteté de Dieu. Ce n'est que dans sa contemplation première que vous pourrez en imprégner votre œuvre : vous provoquerez une action qui se concrétise dans un bon fruit qui révèle la divine providence.

Comment se fait-il que les hommes sont-ils si malheureux ? C’est parce que, malgré tous les efforts déployés, aussi continue que soit leur action, celle-ci reste seulement terrestre et une fin en soi, et meurt sur terre. En aimant et en participant aux éléments célestes, ils vous élèvent en esprit, ils vous donnent leur grâce, avec laquelle vous donnez et huilez votre contribution qui devient ainsi éternelle.

L'ascèse vous amène à gravir la montagne de votre voyage et vous rencontrerez de nombreux obstacles sur le chemin, des chutes, des rencontres avec des bêtes perfides et dangereuses : tant de fois, découragés, vous voudriez abandonner et reculer. Mais si vous me regardez toujours fixement, ayez foi que Je marche avec vous, vous précédant, vous donnant lumière et force pour atteindre le sommet de votre conquête.

Remplissez vos yeux de la beauté du Très-Haut : que vos oreilles soient attentives à l'écoute de Ses paroles, que votre bouche les diffuse, que votre cœur batte et rayonne de Son amour, et vos mains en porteront le signe de la charité que vous avez diffusée et concrétisée en la donnant à vos frères.

La contemplation, Mes enfants, deviendra des ailes qui vous mèneront directement au Ciel : comme Moi, vous y monterez.

Je vous bénis.

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 10 mai 2024

"La joie suit les larmes" (lectures : Actes 18, 9-18, Jean 16, 20-23)

Ma petite Marie, voici que l'existence de l'homme est un tourment continu entre douleurs, problèmes, duretés, incompréhensions et maladies entrecoupées de pauses et de moments de ressourcement et de récupération. Cette condition perdure jusqu'à sa naissance au Ciel : des souffrances et des épreuves qui sont précisément le parcours dont l'homme a besoin pour sa formation et sa récréation pour la vie de l’éternité. Le Père céleste le façonne à travers ce voyage, pour faire de lui un fils complet et parfait pour la résurrection avec un travail semblable à ce que Je dis dans l'Évangile, et Je le compare aux douleurs d’accouchement d’une femme. Elle souffre jusqu'à la naissance de l'enfant, mais dès que le bébé naît et est placé dans ses bras, il y a déjà un sourire, toute la souffrance est oubliée car elle lui a donné la possibilité d'avoir donné la vie d'un enfant.

De même, vous passez par le pèlerinage terrestre dans lequel la tristesse vous pèse souvent, mais sachez que cette tristesse se transformera en joie dans votre béatitude au Ciel. Quand vous serez dans le Royaume vous oublierez tout ce qu'il vous a coûté pour l'atteindre, même la peine subie au purgatoire : en effet, vous serez même heureux d'avoir eu les croix et vous remercierez Dieu pour elles car elles vous auront sauvés et vous auront donné l'opportunité de vivre comme des créatures ressuscitées qui posséderont les propriétés divines surnaturelles avec leur bonheur infini.

Bien sûr, pendant le chemin de l'existence on pleure, on tombe dans le découragement, c'est souvent dur, mais Je n'ai pas dit : "Homme, vis toi-même et débrouille-toi tout seul." Je lui ai donné Moi-même, Je lui ai donné Ma nourriture, Mon soutien, Ma force et Ma lumière pour que, accroché à Moi, il puisse franchir le seuil du paradis en homme devenu spirituel et divin.

C’est un chemin où on doit aller droit au but sans s’arrêter pour regarder les déceptions reçues des autres. Si vous vous arrêtez pour observer les trahisons et les injustices subies, vous ne pourrez pas avancer. Vous perdrez courage, vous ne lutterez plus pour le bien car vous perdrez la motivation, vous perdrez le courage pour le faire. Vous devez seulement me regarder directement et dans Mon regard vous trouverez toujours la force et le sens pour avancer, en vous soutenant de Mon amour, de mon encouragement qui vous permet de continuer à travailler, d'accueillir les croix en Moi. Un travail qui arrive à terme, mais qui, offert à Moi dans sa douleur, est adorné et irradié en son temps de sainteté.

Cela se produit aussi dans l'apostolat : combien de découragement peut vous frapper, avec le désir de vous arrêter face à beaucoup de travail et de fatigue, et le fait de ne pas voir les fruits, face à l'aridité et à la désolation qui se manifestent dans le manque de réponse à votre travail. Malgré tout cela, Je vous demande toujours de persister. Voir ses fruits est consolant et encourageant, mais ne pas participer à ses résultats positifs et continuer à faire de l'apostolat pour l'amour de Dieu vous élève à votre naissance dans la sainteté, comme vous le présente la première lecture. Dans sa prédication, Saint Paul a subi combien de persécutions, de coups et de rejets et combien de fois il a dû s’évader, mais il a continué à évangéliser d'un lieu à l'autre jusqu'à la fin de ses jours, fidèle à sa mission.

Vous êtes appelés, enfants, non seulement à donner naissance à vous-mêmes, mais à donner naissance au salut des âmes des autres, et cela implique toujours votre propre travail, coûte votre lutte, le combat dans l’offrande de votre œuvre, la peine de votre vie qui servira à donner une rançon et une rédemption qui se perpétueront même après votre passage, et dont les bénédictions descendront sur vos descendants.

Votre apostolat se perpétuera avec sa charité auprès de ceux qui vous suivront. Il ne finit pas, semblable à l'apostolat de Paul qui ne fut pas seulement pour son époque terrestre, mais qui a continué dans les siècles à venir dans l'histoire de l'Église : votre bien ne sera pas oublié, mais continuera à produire ses effets à l'avenir.

Courage. Maintenant, comme le dit l'Évangile, vous pleurez et vous gémissez, mais tout passe et la douleur a son temps compté. Mais ensuite l’exultation que vous éprouverez et que vous atteindrez dans la gloire, lorsque vous serez dans Ma Maison, sera éternelle.

Déjà maintenant dans la foi, en me rencontrant, savourez dans votre cœur la joie dont vous jouirez en plénitude dans mon futur Royaume.

Je vous bénis.

Message 5601 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis, à Macerata, Italie, le 9 mai 2024

Chers enfants, je suis votre Mère des Douleurs et je viens du Ciel pour vous appeler à une conversion sincère. Ne restez pas sans bouger. C'est le moment opportun pour votre retour. Annoncez à tous mes appels. Je veux vous voir heureux ici sur Terre et, plus tard, avec moi au Ciel. Vous vous dirigez vers un avenir douloureux. Les loups attaqueront et le troupeau se dispersera. L'Église de mon Jésus se dirige vers le Calvaire. À cause des mauvais bergers, de nombreuses âmes seront perdues. Priez. Mon Jésus a besoin de votre témoignage sincère. Aimez et défendez la vérité. [Le passage de] la clé de main en main* ouvrira la porte aux ennemis. L'ivraie se répandra dans toute la Maison de Dieu, mais grâce aux courageux soldats en soutane [prêtres], la Victoire de Dieu se produira. Dans Sa Vigne, il n’y aura que la graine de la vérité. Courage! Je vous aime et je serai toujours près de vous. Quoi qu’il arrive, ne vous écartez pas de la vérité. Pendant longtemps, les ténèbres domineront, mais la Lumière du Seigneur restera dans le cœur des justes. Donnez le meilleur de vous-mêmes et vous aurez le Ciel en récompense. Allez de l’avant! Je prierai mon Jésus pour vous. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

[* Dans ces messages, la "clé" est celle de St Pierre, dont la Papauté. "Main en main" suggère fortement un conclave. Note du traducteur.]

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 8 mai 2024

"Le Rosaire incarne la Parole Divine" (Jean 16, 12-15)

Ma petite Marie, dans l'Evangile de ce soir, Je voudrais dire beaucoup d'autres choses à Mes apôtres, les enrichir en les revêtant de Ma divine sagesse. Moi, qui suis le Verbe incarné, Je suis la sagesse infinie, semblable au regard du Ciel sans limites, et eux [les apôtres], Mes pauvres fils, ne peuvent encore en supporter le poids d’un seul fragment. Ils devront attendre l'arrivée de l'Esprit Saint, l'Amour Divin, qui éclairera leur compréhension, les conformera à la volonté du Père Très Saint, les forgera à Son ouvrage pour accomplir des œuvres miraculeuses. L'Esprit leur donnera la force d'accomplir ce qu'ils doivent chercher à accomplir à partir de la parole émise et donnée par Moi pour leur enseigner, chacun selon le dessein qui lui est propre.

Aujourd'hui, alors que vous vous souvenez de Notre-Dame de Pompéi, Notre-Dame du Saint Rosaire, elle offre dans son chapelet un moyen sacré donné par le Père Très Saint par la grâce des mérites et de l'invocation de Marie, un moyen aussi puissant qu'humble, et c'est avec ce qui est humble que le Seigneur fait de grandes choses. C'est par l'humilité de cette prière et la présence de la Mère en elle, en invoquant le Ciel en son honneur et par son intercession, que le Rosaire devient un aimant, attirant l'Esprit Saint qui vient apporter des grâces. De qui l'Esprit ne peut-Il pas s'éloigner, devenant unitif afin de se répandre ? De Sa Très Sainte Épouse, et de l'humilité dont Marie est l'emblème.

Le Rosaire est comme un appel puissant, un transmetteur qui attire à lui l'Esprit Divin. Éveillé, Il descend parmi les Ave Maria intercalés afin d’incarner en vous le Verbe, la Parole, le mystère divin que vous méditez, et Lui, comme en Marie, incarne en vous Son amour et vous transforme, vous convertit et vous conforme à Lui. Des myriades et des myriades de générations ont été sauvées et sanctifiées par la récitation du Rosaire.

Sur les esprits les plus simples, sur les consciences rayonnantes et sur les petits qui accueillent l'Esprit, Il déverse tous Ses attributs, Il conforme leurs pensées à la vérité, Il les asperge de la connaissance de Dieu, leur donne une obéissance cohérente mais rigoureuse, leur donne de l’énergie et les stimule dans les épreuves à affronter, Il enrichit leur espérance et renforce leur foi de toutes les manières, Il met du baume sur vos blessures et les soigne. Les Ave Maria continus s'élèvent vers le Ciel et que ne peuvent-ils pas obtenir ?

Le Rosaire peut arrêter les guerres, donner des guérisons, apporter la paix et démêler toutes sortes de nœuds et problèmes enchevêtrés. Il n'y a pas de limite à son action. Et plus le cœur se confie et le prie avec persévérance, plus les saintes bénédictions pleuvront : c’est ainsi que l'a voulu le Père éternel. En regardant et contemplant Marie, Son chef-d'œuvre, Il en a fait la nouvelle Arche qui porte en elle le salut de son Fils. C'est par ses mérites et ses privilèges, par l'ardeur d'amour qu'elle a ressentie avec le feu de son tribut de rançon dans sa maternité divine, par sa vie engagée et le don d’elle-même que Dieu, si vous lui donnez une telle prière, en fait une intercession qui peut obtenir tout ce que vous pouvez recevoir dans Sa bonté.

Là où le Rosaire est prié dans la famille, combien de divisions cessent, quels problèmes sont résolus, quelle paix et quelle harmonie sont vécues dans le foyer : c'est la Vierge qui prend les rênes, conduisant tout à l'amour.

Le Rosaire est une prière bénie qui devient une ancre de salut, un rempart contre les attaques du diable, une barrière contre le péché, une floraison de roses de toutes les vertus, qui sentent Marie. Récitez-le chaque jour et vous serez protégés du mal, vous vous sentirez appartenir au Ciel, et quel bonheur de pouvoir rendre votre dernier soupir en prononçant la salutation de Marie : celui qui dit le Rosaire est prédestiné à l'éternité.

Je vous bénis.

Message de Jésus à Luz de Maria de Bonilla (Costa Rica), le 8 mai 2024

Message complet

Message 5600 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis, à Naples, Italie, le 8 mai 2024

Chers enfants, la Victoire de Dieu aura lieu et les justes la célébreront avec joie. Même au milieu des tribulations, ne perdez pas votre espérance. Mon Seigneur contrôle tout. Les hommes et les femmes de foi seront persécutés parce qu’ils aiment et défendent la vérité. Votre nation trébuchera et il y aura de la souffrance pour mes pauvres enfants venant des accords qui seront conclus. L'Église de mon Jésus se dirige vers un grand naufrage. Vous qui appartenez au Seigneur, jetez les filets de la vérité. Aidez mes pauvres enfants qui ont été contaminés par la fange des fausses doctrines. Je suis votre Mère des Douleurs et je suis venue du Ciel pour vous aider, pour vous conduire à Celui qui est votre Chemin, votre Vérité et votre Vie. Écoutez-moi, car je veux vous conduire à la sainteté. Ne vous découragez pas. Ceux qui sont avec le Seigneur ne connaîtront jamais la défaite. Je souffre à cause de ce qui vous arrive, mais je serai avec vous. Courage! En ce moment, je fais tomber sur vous une pluie extraordinaire de grâces du Ciel. Avancez sur le chemin que je vous ai montré ! Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de Notre-Dame de Zaro di Ischia reçu par Simona, le 8 mai 2024

J'ai vu Maman : elle avait la couronne de douze étoiles autour de la tête, un manteau bleu-vert qui descendait de sa tête jusqu'à ses pieds nus, qui reposaient sur le monde, sa robe était rose pâle avec une ceinture dorée à la taille. Maman avait les mains jointes en prière et entre elles un chapelet fait comme des gouttes de glace.

Loué soit Jésus-Christ

"Mes chers enfants, je vous remercie d'être accourus suite à mon appel. Je vous aime, mes enfants, et encore une fois je vous demande la prière - prière pour mon Église bien-aimée, prière pour ce monde de plus en plus martyrisé, prière pour la paix. Ma fille, prie avec moi."

J'ai prié avec Maman puis elle a repris le message.

"Mes enfants, mon cœur est blessé, lacéré, déchiré par tous ceux qui me trahissent, par ceux qui me renient, par mes fils de prédilection bien-aimés [prêtres] lorsqu'ils se mettent à la place de Dieu, lorsqu'ils oublient leurs vœux, par tous ceux qui blasphèment, par ceux qui profanent et défigurent le Corps Sacré de mon Fils. Mes enfants, priez en réparation pour tous les sacrilèges qui sont commis, priez en réparation pour les outrages, priez pour que les cœurs des hommes se convertissent à l'amour de Dieu, pour que l'Esprit Saint transforme les cœurs de pierre en cœurs palpitants d'amour, que les hommes se laissent façonner par l'amour de Dieu. Apprenez à aimer, mes enfants, apprenez à prier, apprenez à vous agenouiller devant le Saint Sacrement de l'Autel.

Je vous aime, mes enfants, je vous aime.

Maintenant, je vous donne ma sainte bénédiction.

Merci d'être accourus vers moi."

Message de Notre-Dame de Zaro di Ischia reçu par Angela, le 8 mai 2024

Ce soir, la Vierge Marie s'est présentée toute de blanc vêtue. Le manteau qui l'enveloppait était également blanc et large et le même manteau lui couvrait également la tête. Sur sa tête, la Vierge avait une couronne de douze étoiles brillantes. Ses mains étaient jointes en prière et dans ses mains était un long chapelet, blanc comme la lumière, qui atteignait presque ses pieds. Ses pieds étaient nus et reposaient sur le monde. Le monde était comme enveloppé dans un grand nuage gris. Maman avait les yeux pleins de larmes, sur sa poitrine son cœur de chair était couronné d'épines. La Vierge était entourée de nombreux anges, petits et grands, qui chantaient une douce mélodie.

Loué soit Jésus-Christ

"Chers enfants, je vous aime, je vous aime énormément.

Chers enfants bien-aimés, marchez avec moi, abandonnez-vous dans mes bras, je suis toujours avec vous. Chaque fois que vous priez, je me joins à votre prière et je la présente au Père par mon Fils Jésus.

Enfants, soyez témoins de mon amour, soyez témoins de prière, que votre vie soit prière. Priez avant tout avec la prière du saint rosaire : que le chapelet soit pour vous l'arme à utiliser en ces temps de confusion et de douleur. Ne perdez pas  confiance, même lorsque tout autour de vous semble impossible, ne perdez pas votre espérance, mais faites confiance à Dieu, abandonnez-vous à Lui et laissez-le œuvrer.

Mes enfants, agenouillez-vous et priez, allez devant le tabernacle et dites votre amour à Jésus, parlez à Jésus, adorez Jésus. Il est là vivant et vrai et Il écoute chacune de vos prières. Adorez en silence, adorez avec simplicité et humilité, Dieu parle en silence.

Mes enfants, ce soir encore je vous demande de prier avec insistance pour la paix, priez pour que l'humanité retourne au chemin de la conversion. Priez pour les familles, priez pour mon Église bien-aimée, priez pour le Vicaire du Christ, priez pour que l'authentique Magistère de l'Église ne se perde pas."

La Vierge, après ces paroles, a fait une brève pause en silence en baissant la tête. À sa droite, j'ai vu Saint Michel Archange ; à ce moment-là, elle a repris la parole et m'a demandé de prier avec elle. Nous avons prié longtemps et pendant que je priais avec la Vierge, j'ai eu une vision.

Puis la Vierge Marie a recommencé à parler :

"Enfants, priez le Saint-Esprit, priez avec insistance. Priez pour que le Saint-Esprit descende comme la rosée et purifie la terre entière. Je ne vous laisserai pas seuls, n'ayez pas peur, à la fin mon Cœur Immaculé triomphera."

Finalement, Maman a béni tout le monde. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Message 5599 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis, à Trani, Italie, le 7 mai 2024

Chers enfants, aimez et défendez la vérité. Mon Fils Jésus attend beaucoup de vous. Faites attention afin de ne pas être trompés. En Dieu, il n’y a pas de demi-vérité. J'ai besoin de votre ‘Oui’ sincère et courageux. Vous vivez à une époque pire que l’époque du Déluge et mes pauvres enfants marchent comme des aveugles conduisant des aveugles. Ouvrez vos cœurs à la lumière de la vérité, car c'est seulement ainsi que vous pourrez contribuer au Triomphe Définitif de mon Cœur Immaculé. L’humanité se dirige vers le grand abîme de l’autodestruction que les hommes ont préparé de leurs propres mains. Ne vivez pas loin de la grâce de Dieu. Laissez votre vie parler du Seigneur plus que vos paroles. Priez pour l'Église de mon Jésus. Une grande multitude de personnes consacrées, parce qu’elles aiment la vérité, seront persécutées et la douleur sera grande pour les fidèles. Beaucoup abandonneront par peur d’être persécutés, mais le Ciel sera la récompense pour ceux qui resteront fidèles jusqu’au bout. Ne reculez pas. Je vous aime et je suis à vos côtés, même si vous ne me voyez pas. Donnez-moi vos mains et je vous conduirai à mon Fils Jésus. Allez de l’avant! Je prierai mon Jésus pour vous. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 6 mai 2024

"Soyez témoins" (Lectures : Actes 16, 11-15, Ps 149, Jn 15, 26-16, 4)

Ma petite Marie, Je vous appelle à être Mes témoins : soyez témoins. Votre foi ne peut pas rester limitée à vous-mêmes, elle ne peut pas rester inactive et silencieuse, mais [doit être] révélée au monde. J'appelle tous les chrétiens, non seulement catholiques, mais toutes les brebis, y compris celles d'autres troupeaux qui professent Mon Nom. Et combien y en a-t-il ? Des myriades d’âmes, mais combien d’entre elles témoignent de leur credo ? Peu par rapport à leur nombre.

Les masses restent éteintes et désintéressées, sans une foi authentique qui témoigne et en souligne la richesse et la force. Des créatures devenues désabusées, apathiques, vides. Cependant, ils sont comme les braises sous les cendres : si encore on leur faisait preuve d'une foi éprouvée et vécue, beaucoup la prendraient et en raviveraient le feu.

Le témoignage est une preuve d'amour dans laquelle on se met en action avec l'esprit, à travers sa pensée exprimée dans la vérité divine qui donne la sagesse, avec le cœur, qui brûle de ses sens, qui lui donne de l'amour et qui exprime avec ses mains son caractère concret par des œuvres réalisées. Les gens ont besoin de voir sa lumière qui devient un signe à suivre, le phare qui montre le chemin, même dans l'obscurité : un point de référence qui soutient leur credo.

Mais comment pouvons-nous être de tels témoins ? L'Évangile le dit ce soir : « Invoquez l'Esprit Saint, invoquez-le ». Il se dépose sur vous, Il vient s'infuser, Il vous recrée, mais il peut le faire s'il constate que la porte du cœur s'ouvre à Lui, car en le suppliant, à mesure que vous l'invoquez, Il s'ouvre tout grand, Il vient déposer Ses dons saints et multiples, irradiés par Ses éléments, éclats de Son feu qui enrichissent Ses propriétés, offrant la capacité de faire des signes qui peuvent même être supérieurs et plus grands que les Miens.

Le Saint-Esprit, c’est une vie qui se réforme, un feu d'amour qui brûle sans s'éteindre pour donner un nouveau visage à toutes choses. Il vient en vous et agit, Il vous donne des capacités, de l’énergie, force, lumière, Il vous ouvre la voie, Il fait de vous Ses témoins qui, avec Sa chaleur, avec Sa sensibilité d'une expérience devenue active, à travers laquelle les gens font connaissance de Mon Père, ils sentent leur présence en vous, ils sentent la certitude de la vérité qui s'exerce dans ton amour, dans la foi que tu exprimes, et ils y reviennent. Si en invoquant le Saint-Esprit, à qui vous vous abandonnez avec confiance, Il vient à vous, Il vous donne le fondement en termes de l'importance, du caractère essentiel de Son témoignage, et Il vous en rend capables en vous donnant Son élan.

Dans l'Esprit se trouvent les Trois Personnes Divines fusionnées entre elles, qui ne peuvent que vous donner Leur unité, Leur sagesse et témoigner de Leur expérience pour les autres. Formez des groupes de prière, des groupes en l'honneur de l'Esprit Divin, et Il viendra se mettre à l’œuvre à votre intercession. Formez des groupes en l'honneur du Sacré-Cœur ou du Cœur Immaculé de la Mère. Partout les mains se joignent, les genoux fléchissent, les cœurs s'unissent avec empressement, l'Esprit descend et agit toujours, et vous verrez pleuvoir les grâces. Là où tout était stérile, la verdure revient, le désert se transforme complètement en oasis, la glace fond pour devenir un jardin luxueux.

L'Esprit vient et recrée. Lui-même œuvre dans la créature, rendant témoignage au monde que Dieu vit, est présent et participe, qu'Il veut que vous reveniez à Celui qui est l'unique source de récréation et de salut.

Maintenant, vous avez encore du temps pour votre témoignage, un témoignage d'amour, mais si vous gardez le silence à ce sujet, il faudra un témoignage par le martyre qui seul donnera vie à une nouvelle humanité et à une nouvelle Église.

Je vous exhorte à être des témoins.

Je vous bénis.

Message 5598 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis, à Rome, Italie, le 6 mai 2024

Chers enfants, je suis votre Mère et je suis venue du Ciel pour vous aider. Écoutez-moi. La fumée du diable s'est répandue sur cette terre provoquant la cécité spirituelle de nombreuses personnes consacrées. Babel grandira de plus en plus, provoquant des divisions partout. Voici que les temps que j’ai prédits sont arrivés, mais ne vous découragez pas. Restez fermes sur le chemin que je vous ai montré et revenez au Seigneur qui vous aime et vous attend à bras ouverts. La graine du mal poussera, mais elle sera coupée. Votre fidélité à Jésus et au véritable Magistère de Son Église empêchera l’avancée des ennemis. Soyez des hommes et des femmes de foi. Soyez unis aux valeureux soldats en soutane [prêtres] qui sont fidèles à la mission que Mon Jésus leur a confiée. Il n'y a pas de victoire sans croix. Priez beaucoup et ne laissez pas la flamme de la foi s’éteindre en vous. Quand tout semblera perdu, les Anges du Seigneur viendront à votre aide. Mes fidèles seront protégés. Ce sera le moment de la séparation du bon grain et de l’ivraie. Ceux qui agissent comme Judas perdront la grâce et devront pleurer et se lamenter. C'est le moment opportun pour le grand retour. Faire demi-tour. Je prierai mon Jésus pour vous. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 5 mai 2024

"Qui sont ceux qui aiment Dieu ? "  (Lectures : Actes 10, 25-26.34-35.44-48, Ps 97, 1 Jn 4, 7-10, Jn 15, 9-17)

Ma petite Marie, "Dieu n’a pas de préférence parmi les hommes." Saint Pierre le dit dans la première lecture, puisque tous sont Ses enfants, ils sont tous des créatures sorties de Ses mains, la rédemption a été donnée à tous et Mon Très Précieux Sang pour leur salut. Le Baptême et les sacrements suivants, l'effusion du Saint-Esprit, sont ouverts à tous, alors ne dites pas que si une âme reçoit des grâces particulières, des dons divins, c'est parce qu'elle a été préférée par Dieu, qu’elle en jouit à cause de ses privilèges spéciaux.

Le Père Très Saint veut répandre ses bénédictions sur tous, mais Il les dépose en plénitude chez ceux qui ont un cœur bien disposé, semblable à une terre ouverte sur laquelle Sa semence peut descendre et faire germer Ses biens - ce qu'Il ne peut pas réaliser, même s'Il le voudrait, si la personne qui Lui est présentée est un rocher, un mur de béton : la graine, même si elle descend sur lui, ne peut pas prendre racine en raison de sa dureté, elle reste à l’extérieur, rejetée.

Qui est-ce qui s'ouvre à l'action de Dieu, qui se laisse façonner par son intervention ? Celui qui l'aime. Et qui sont ceux qui l’aiment ? L'Évangile le dit : "Ceux qui accomplissent les commandements dans l’obéissance." Ceux-ci l’aiment. Ceux qui se soumettent à la volonté de Dieu, qui suivent Son enseignement : ce sont Ses amis, les vrais fidèles. Un ami s'allie à son ami, s'associe et participe à sa vie et témoigne ainsi de la loyauté et de l'amour qu'il a pour lui, mais si l'ami trahit, s'il renonce ensuite à ce qui les maintenait unis, l'amitié se termine.

L'amour, ce ne sont pas des mots, ni des concepts abstraits. Il ne suffit pas de dire : "Seigneur, je t'aime" si ensuite le cœur va ailleurs. L'amour est concret : il se manifeste dans l’expérience vécue. Une foi authentique s’exerce dans l’accomplissement des commandements, démontrant que la personne combat ses vices, ses passions, ses propres misères, pour une volonté supérieure dont elle sait qu'elle est l'excellence suprême du bien. Par amour, la personne renonce à elle-même, elle se plie à Sa volonté, niant l’appel de sa propre chair à la rébellion.

Combien de chrétiens viennent à l'église, chantent alléluia et se frappent la poitrine, suivent les offices, se déclarent justes et pieux, mais font ensuite un compromis avec le monde, transgressent les divers commandements en considérant que c'est un droit qui ne doit pas leur être retiré, ou parce qu'ils ne veulent pas renoncer à des choses. En devenant passifs et conformes à la terre, ils ne luttent pas, alors que Dieu veut le courage de ceux qui impriment par leur propre sacrifice la réalité de leur amour qui va au-delà de la terre jusqu'aux hauteurs divines.

Si on n’en témoigne pas, de quel genre d’amour s’agit-il ? Comment peut-on se déclarer disciple du Christ si l’on ne suit pas Ses enseignements ? Ce sont ceux-là qui font le plus souffrir mon Cœur, puisqu'ils mangent à Ma table, se tiennent dans Ma maison, disent qu'ils m'aiment, mais ensuite m'offensent plus que ceux qui se considèrent ouvertement comme non-croyants.

Quel est le commandement fondamental et primordial ? Celui de l’amour, sinon le premier commandement divin. L'amour qui correspond au Père céleste avec tout son être : esprit, cœur, âme et travail, se déclarant pleinement à Lui. C'est seulement dans cet amour qu'on est alors capable de respecter tous les autres commandements. C’est l’huile qui les asperge de son assaisonnement qui fait aimer tous les frères, et c’est dans l’amour partagé qu’on vit l’ensemble la loi.

En lui obéissant, vous me donnez le témoignage que vous m'aimez, et en m'aimant vous aimez le Père et le Saint-Esprit, les trois Personnes divines qui sont présentes et subsistent en Moi : vous devenez notre amour, vous fusionnez avec l'amour trinitaire et, là où il vit, vous êtes remplis de ses joies précieuses, de ses éléments célestes qui dépassent votre humanité et apportent le fruit de leur bien.

Regardez les saints. C'étaient des personnes avec leurs limites, mais ils ont aimé d'un amour total qui les a absorbées et dépassées, qui les a élevées en esprit et sanctifiées, leur greffant les dons royaux du Ciel, les grâces de l'Éternel, avec lesquelles ils ont porté son signe en rayonnant Son royaume parmi les hommes, répandant l'action de cet amour qui donne la joie, car à quoi veut conduire cet amour, sinon à la joie, sinon, comme Je l'affirme dans l'Évangile, à vous donner et que vous ayez une joie pleine .

Je vous bénis.

Message 5597 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis, le 4 mai 2024

Chers enfants, je vous aime tels que vous êtes et je suis venue du Ciel pour vous aider. Soyez dociles à mon appel et tout se terminera bien pour vous. Détournez-vous de tout mal et servez le Seigneur dans la fidélité. C'est dans cette vie, et non dans une autre, que vous devez témoigner que vous appartenez uniquement à mon Fils Jésus. Ayez du courage, de la foi et de l'espérance. S’il vous arrive de tomber, faites confiance à mon Fils Jésus. Repentez-vous et recherchez Sa miséricorde par le Sacrement de Confession. Ne jetez pas les trésors de Dieu. Pliez vos genoux en prière. Vous vous dirigez vers un avenir de doutes et d’incertitudes. Grande sera la multitude d’infidèles. Je souffre à cause de ce qui vous arrive. Les traîtres à la foi se multiplieront et les hommes chercheront la vérité partout, mais ils la trouveront en peu d’endroits. Courage! Restez fidèles à Jésus et au véritable Magistère de Son Église. Avant! Je prierai mon Jésus pour vous. Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 3 mai 2024

"Les Très Sacrés Cœurs" (Jn 14, 6-14)

Ma petite Marie, c'est le premier vendredi du mois, jour d'honneur et de réparation pour Mon Divin Cœur, un Cœur qui est maintenant toute une plaie ouverte à cause de toutes les imprécations et malédictions que les hommes lui adressent, ainsi que toutes les offenses et les attaques qu'il reçoit des multitudes à chaque instant, contraires à Moi et opposées à ce que Je suis.

J'appelle à la paix et les hommes font la guerre. Je les exhorte à l'amour et ils détestent. Je les invite à la pureté et ils commettent toutes sortes d'indécence. J'enseigne l'honnêteté et on pratique la corruption. Que puis-Je faire pour cette humanité qui est devenue si mauvaise et perverse ? Comment puis-Je l'aider et la sauver si on rejette Mon Très Sacré Cœur ?

« Je suis le chemin, la vie et la vérité », J'affirme dans l'Évangile, et où réside le recueil de ces éléments, sinon dans Mon Cœur ? Je suis le chemin qui, à travers Mon enseignement, vous montre comment atteindre et conquérir l'éternité. Je suis la vie dans l'amour que Je suis, puisque c'est de l'amour qu’est conçue toute existence, tant dans le corps que dans l'esprit, qui donne la subsistance à votre existence et donne naissance au Royaume Divin, qui est la vie infinie. Je suis la vérité, la lumière la plus pure, complètement transparente dans son bien et sa justice, qui trace le chemin vers son intégrité dans la fidélité. C'est seulement dans la vérité qu'on ne commet pas de péché.

 

Les hommes, surtout en ces temps-là, se dispersent sur de mauvais chemins, ils vivent comme des zombies ; dans l’esprit ils sont à l’agonie, n’ayant qu’un semblant de vie, des menteurs qui se souillent et s'emmêlent dans leur fausseté. Où pourront-ils se libérer, trouver le salut, sinon en se tournant vers Moi, vers Mon Très Sacré Cœur qui est la clé qui ouvre et libère, qui réforme la conscience, le travail et même le cœur humain, qui change les pensées, les sentiments et les sens afin de vivre selon les préceptes de Dieu ? Ce n'est qu'en vous y plongeant que vous entrerez dans Ma connaissance, et en me connaissant, Mon intériorité, comme Je le dis à Philippe, vous connaîtrez aussi le Père et le Saint-Esprit qui vivent en Moi. Vous êtes greffés en une seule substance, fusionnés entre nous, et en présence des Trois Très Saintes Personnes, dans leur puissance divine, vous pouvez demander en Mon Nom ce que vous voulez, dans tout ce qui est à la disposition de la Sainte Volonté et de Sa grâce.

Devant Mon Divin Cœur, par ses mérites, qu’est-ce que le Père céleste et le Saint-Esprit ne vous accorderont pas, étant donné que, plus vous aimez Mon Cœur, plus vous vous y consacrez, vous l'adorez et vous faites réparation par des baisers et des larmes pour réparer l'amour trahi, nié et indigné, plus vous acquérez la substance de ce qu'est mon Cœur : chemin, vie et vérité, vous assimilez sa nature et ses caractéristiques.

Bienheureux ceux qui aiment Mon Très Sacré Cœur ainsi que le Cœur de la Sainte Mère, car ils sont distincts, mais fusionnés dans l'amour l'un à l'autre, et ils sont unis par le cœur de Saint Joseph qui réforme, dans leurs cœurs unis, l'unité de cette intimité fusionnée de la Sainte Famille. Ces cœurs, si vous les aimez, seront votre refuge surtout dans les moments les plus sombres et les plus difficiles. Qui vous abritera, qui vous soutiendra, à qui d’autre pouvez-vous demander et obtenir de l’aide ? Ils vous montreront le bon chemin à suivre et vous ne vous perdrez pas, ils vous donneront subsistance et aide pour continuer dans votre vie, ils vous donneront la lumière pour rester intégrés à la Sagesse Divine.

Je vous bénis

Message 5596 de Notre-Dame Reine de la Paix à Pedro Régis, le 2 mai 2024

Chers enfants, Mon Jésus est avec vous, même si vous ne le voyez pas. Placez votre confiance et votre espérance en Celui qui vous aime et vous connaît par votre nom. Réjouissez-vous, car vos noms sont déjà inscrits au Ciel. Agenouillez-vous dans la prière, car c’est seulement ainsi que vous pourrez comprendre la Volonté de Dieu pour votre vie. Prenez soin de votre vie spirituelle. Donnez-vous à Celui qui est votre seul chemin, vérité et vie. Quand vous sentirez le poids de la croix, donnez-moi vos mains et je prendrai soin de toi. Vous vous dirigez vers un avenir de grandes épreuves, mais restez fermes sur le chemin que je vous ai montré. Mes fidèles seront protégés. Rappelez-vous toujours que le Ciel sera votre récompense. Quoi qu’il arrive, ne reculez pas. Aimez et défendez la vérité, même si vous êtes rejetés et exclus. Je suis votre Mère des Douleurs et je sais ce qui viendra aux justes. Allez de l’avant sans crainte ! Voici le message que je vous transmets aujourd'hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de m'avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Soyez en paix.

Message de St Charbel à Manuela Strack à Radstadt (Autriche), le 2 mai 2024

[Saint Charbel] : "Soyez forts comme les cèdres du Liban. Célébrez les Saints Mystères, c'est-à-dire la Sainte Messe. Vous avez besoin de la force du Corps et du Sang de Jésus-Christ et de la force de la prière. Tout cela vous ouvre le Ciel. Vous avez également besoin de la force des saints, car beaucoup qui ont été appelés erreront dans le désert et mourront parce qu'ils auront perdu la foi. Mon amour pour le Seigneur est un feu vivant."

Messages de Saint Michel Archange et de la Vierge Marie à Luz de Maria de Bonilla (Costa Rica), le 1 mai 2024

Messages complets

Message de Jésus à "Petite Marie" (Rome), le 1 mai, Fête de St Joseph l'Artisan

"Le travail" (Lectures : Actes 15, 1-6, Ps 121, Jn 13, 54-58)

Ma petite Marie, la Sainte Parole d'aujourd'hui célèbre le travail. Elle met en lumière le salut qui, par le travail, purifie l'homme par son labeur, la sueur de son front, dont Dieu a fait pour lui un moyen de rédemption, de salut, de purification et d'offrande.

Le travail demande son effort, son sacrifice, sa constance. Il éduque l'homme et le revalorise dans son estime. Son œuvre devient un principe de charité, non seulement pour soutenir ses proches, pour subvenir à ses propres besoins, mais aussi pour être un instrument de bien à offrir à ses frères et sœurs. Alors quand on travaille avec amour, cela devient une source de sainteté.

Quand le travail humain devient-il un péché ? Lorsqu'il se restreint à lui-même, il n'est une fin qu'en soi en termes d’accumulation de gain et d'enrichissement personnel, pour le pouvoir. Souvent, nuisant à autrui par l’exploitation du prochain et profanant les commandements de Dieu, le travail devient idolâtre et cause toute sorte de mal.

Vous devez vous mettre à l'image du Très Saint Père qui agit par pur amour, par pur don pour Ses enfants. Lui, qui se suffit à lui-même, se met à œuvrer pour donner la création au monde et à l'humanité afin qu'on puisse partager Sa vie et Son éternité, et Il œuvre pour qu'elle soit continuellement actualisée : la création est pérenne. La première lecture le décrit bien : pendant sept jours, sans pause, Dieu éclaire les choses, tire le jour des ténèbres, donne vie aux éléments de la nature et les insuffle de Son Esprit pour donner mouvement à leur existence, Il façonne la créature [l’être humain] à Son image, mais Son travail ne s'arrête pas à la création primaire. Il perdure en donnant nourriture et subsistance à l'univers entier, et se perpétue toujours dans Son royaume, où à travers Son œuvre il donne le bonheur à Ses âmes béatifiées et où elles rayonnent de Sa puissance d'amour, qui, sous sa garde, donne de la joie à ceux qui Lui donnent en échange leurs louanges et leurs actions de grâces, augmentant Sa gloire.

L’œuvre divine est en constante ébullition dans l’éternité. Qui en a donné le reflet dans l'image du Père Très Saint au Divin Fils dans sa puissance paternelle sur terre, sinon saint Joseph, dont vous vous souvenez aujourd'hui en tant que saint patron du travail ? Comment travaillait-il et qu'est-ce que ses mains bénies n'ont pas réussi à façonner en bois, le donnant souvent comme un bénéfice gratuit à de nombreuses personnes pauvres. Des œuvres de mérite et de valeur dans leur exécution, souvent le résultat de l’exploitation et mal payées, et combien il a fait pour transmettre l'art de la menuiserie à Moi, son divin Fils. Des mains de charpentiers, qui donnaient à son travail une valeur salvifique et sainte. Le travail est un signe de création.

Même la Très Sainte Mère était une grande travailleuse : peu connue sous cet aspect, Marie était industrieuse et diligente non seulement dans l'accomplissement de ses devoirs dans sa propre maison, mais dans le jardin, en prêtant aide et assistance aux autres femmes, en prenant soin des malades : surtout combien elle a fait après la mort de Joseph pour arriver, comme elle le pouvait, par ses diverses capacités de travail, à subvenir à ses besoins et à donner refuge et accueil aux apôtres et aux disciples.

Le travail de l'homme n'est pas seulement purement manuel ou intellectuel. Il s’accomplit aussi dans l'action de l'esprit, dans la prière fervente pour le salut de tous, dans l'évangélisation, dans le soin des faibles et des malades, dans l'éducation des enfants, dans l'enseignement des choses divines : tout ce qui se fait pour propager le royaume de Dieu est une œuvre sublime qui s'élève et atteint le Ciel.

Le Très Saint Souverain n'oubliera aucune œuvre, aucun effort fait dans la charité, ni labeur et chaque goutte de sueur qui Lui aura été offerte : tout cela portera partout ses fruits de bien et Il donnera en héritage le salaire d'une béatitude, d’un repos, d’un bonheur sans fin.

Je vous bénis.